publicité

Mois sans tabac : à chacun son objectif

Ce jeudi 1er novembre marque le coup d’envoi du Mois sans tabac. Une 3ème édition relayée à La Réunion par le réseau régional d’addictologie Saomé. Coordinatrice d’appui au sein de l’association, Anne-Christine Berry était l’invitée de la matinale sur Réunion la 1ère radio.
 

© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)
© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)
  • Philippe Dornier
  • Publié le
« Le Mois sans tabac, c’est un défi collectif » cadre Anne-Christine Berry. « Quand on arrête de fumer un mois, on a 5 fois plus de chance d’arrêter ensuite. » Dans un premier temps, le but n’est pas forcément de stopper totalement : « Chaque fumeur se fixe son objectif. Quelqu’un qui fume 20 cigarettes va souhaiter passer à 10. Quelqu’un qui est à 10 souhaite complètement arrêter. »
 

Une application pour ne pas craquer


Nouveauté cette année, « une application mobile et tablette, qu’on peut emmener partout » explique Anne-Christine Berry. Un outil qui propose différentes solutions, par exemple lors d’une soirée festive provoquant une grosse envie de fumer. Il est aussi possible d’appeler le 39.89 pour joindre des tabacologues, ou de télécharger une application d’e-coaching.


Alors qu’un Réunionnais sur 4 est fumeur, la plateforme Tabac Info Service porte d’entrée du Mois sans tabac, enregistre pourtant moins d’inscriptions à La Réunion que lors des 2 premières éditions : 1.200, contre 1.300 en 2017 et 2.000 en 2016. Le tabac tue 560 personnes en moyenne chaque année dans le département.
Anne-Chrstine Berry, coordinatrice à l’association Saomé

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Avant de faire évoluer notre site, nous aimerions savoir
ce que vous en pensez.

je participe à l'enquête