Mondiaux de surf : la Réunionnaise Cannelle Bulard et la Polynésienne Vahiné Fierro positives au Covid-19

surf polynésie française
Cannelle Bulard surf
©Page Facebook Cannelle Bulard

Actuellement au Salvador pour les championnats du monde de surf qui ont débuté ce dimanche, la Réunionnaise Cannelle Bulard et la Polynésienne Vahiné Fierro ont été testées positives au Covid le vendredi 28 mai. Les deux membres de l'équipe de France ont été mises à l'isolement.

La Réunionnaise Cannelle Bulard et la Polynésienne Vahiné Fierro ont été testées positives au Covid-19, vendredi 28 mai, alors qu'elles se trouvent actuellement au Salvador pour les championnats du monde de surf qui ont débuté ce dimanche 30 mai.

Les deux membres de la délégation française font partie des 18 cas positifs annoncés par l'International Surfing Association (ISA) dans la nuit de vendredi à samedi. Depuis, 11 d'entre eux, ont été testés négatifs et ont pu réintégrer leur hôtel, indique la Fédération française de surf (FFS) dans un communiqué sur son site internet.

De nouveaux tests réalisé ce dimanche

L'ISA a demandé de nouveaux tests ce dimanche matin pour Vahiné Fierro et Cannelle Bulard. La FFS espère ainsi un retour de tests négatifs et travaille à des possibilités de réintégration de ses deux athlètes alors que la compétition est désormais lancée.

Pauline Ado, dont le test a été confirmé négatif, est, elle, alignée au départ de ces Mondiaux, épreuve qualificative pour l’ultime quota olympique féminin de Tokyo. Elle avait été placée à l'isolement afin de limiter ses interactions avec les autres membres de la délégation.

Jérémy Florès négatif

L'autre Réunionnais de la délégation, Jérémy Florès, ainsi que Joan Duru et Michel Bourez sont bien alignés dans le tableau masculin, pour leur part, après avoir été testés négatifs.

La fédération indique que toutes les mesures ont été mises en place pour isoler et protéger l’ensemble des athlètes de l'équipe de France. De même, celle-ci indique avoir respecter les règles sanitaires en vigueur et les dispositions mises en place au départ de Paris. L'ensemble des membres de la délégation avaient ainsi été testés négatifs.

Pas moins de 51 nations participent à ces championnats du monde de surf de l'International Surfing Association. L'enjeu principal est la délivrance des 12 dernières places (7 dames et 5 messieurs) pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 - 28 juillet).