Mouvement religieux Extravagance : Bruno Picard en garde à vue

faits divers saint-pierre
Célébration en « présentielle » à Extravagance dans la zone industrielle de Saint-pierre ce dimanche 27 juin. Des centaines d’adeptes ont fait le déplacement de toute l’île
Célébration en « présentielle » à Extravagance dans la zone industrielle de Saint-pierre ce dimanche 27 juin. Des centaines d’adeptes ont fait le déplacement de toute l’île ©Loïs Mussard
Bruno Picard, le leader du mouvement religieux Extravagance, est entendu en garde à vue par les enquêteurs de la Section de Recherches, à la Redoute, ce mercredi 7 juillet, dans le cadre de l'enquête préliminaire le visant pour abus de faiblesse. Il devrait passer la nuit en garde à vue.

Ce mercredi 7 juillet, Bruno Picard, le leader du mouvement religieux saint-Pierrois Extravagance, a été placé en garde à vue dans les locaux de la section de recherches de Saint-Denis, à La Redoute. Une information de nos confrères de Zinfos974 qui nous a par la suite été confirmée par une source proche de l'enquête.

Selon nos informations, Bruno Picard devrait passer la nuit en garde à vue. Le parquet de Saint-Pierre devrait se prononcer sur son sort judiciaire dans la journée de demain, jeudi 8 juillet.

Pour rappel, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Saint-Pierre suite à la plainte déposée en février dernier par un ancien fidèle, Rudy Thazard. Celui-ci affirme avoir laissé plusieurs dizaines de milliers d’euros au pasteur. D'autres anciens adeptes ont par la suite déposé plainte pour les mêmes raisons et un collectif a même été créé depuis.

Re(voir) la réaction de Me Georges-André Hoarau, l'avocat des plaignants, sur Réunion La 1ère  : 

Itw Me Georges André Hoarau Affaire Extravagance

Perquisitions en mai dernier

Le 21 mai dernier, les locaux de l’église avaient été perquisitionnés par les gendarmes de la Section de recherches de Saint-Denis, tout comme le domicile de Bruno Picard, qui est donc soupçonné de s’enrichir sur le dos de ses fidèles.

Plusieurs auditions avaient eu lieu et les relevés de banque de l’association récupérés auprès des cadres. En 2018, l’église a perçu plus d’ 1 million d’euros de dons. Des mouvements d’argent qui n’ont rien d’illégal, martèle Bruno Picard.

Regarder le reportage de Réunion La 1ère :

Mouvement Extravagance : Bruno Picard entendu en garde à vu

Les dénégations d'Extravagance

Au mois de mars, le mouvement avait adressé un communiqué, sur les réseaux sociaux, à destination de ses fidèles et des médias. "L’église rejette avec force les allégations de manipulation psychologique et de pressions graves qui pourraient lui être reprochées", peut-on encore lire sur la page facebook du mouvement.

"Extravagance est une Eglise qui existe depuis 2000 et n’a jamais fait l’objet d’aucune plainte au cours de ces deux dernières décennies. Plus de 1500 fidèles assistent régulièrement et en toute liberté aux célébrations hebdomadaires", argumente encore "l'équipe pastorale".

L’église Extravagance assure "se situer aux antipodes des accusations portées par Rudy Thazard" et indique que c'est parce que ce dernier aurait lui-même fait l'objet d'une enquête qu'il a été "évincé de l'église" il y a trois ans.

L'équipe dirigeante rajoute encore que les comptes de l'association religieuse "ont été déposés, certifiés sans réserve par un Commissaire aux Comptes et publiés au Journal officiel".

L'église toujours soutenue par ses fidèles

Le dimanche 27 juin dernier, le mouvement organisait sa première messe en présentiel depuis plusieurs mois et force est de constater qu'elle reste soutenue par ses fidèles.

Quelques 300 personnes ont répondu présent dans la salle située dans la zone industrielle de Pierrefonds.