réunion
info locale

Municipales 2020 : le second tour fixé au 28 juin prochain dans 17 communes de la Réunion - [Réactions]

politique
municipales 2020 1er tour urne vote 150320
©Philippe Dornier (Réunion la 1ère)
Le second tour des municipales a été reporté en raison du coronavirus, on sait désormais quand il devrait avoir lieu : le 28 juin 2020. À la Réunion, 17 communes sont concernées.
Les dates des municipales de 2020 étaient initialement fixées au dimanche 15 mars 2020 pour le premier tour (qui a bien eu lieu à cette date) et au dimanche 22 mars 2020 pour le second, qui avait été reporté.

La date du 21 juin avait fréquemment été évoquée, mais paraissait de moins en moins probable en raison de l'ampleur de l'épidémie du Coronavirus.

Le gouvernement a opté aujourd'hui pour la date du 28 juin 2020, dans un peu plus d'un mois. La date de dépôt des candidature n'est pas encore fixée, elle sera cautionnée selon la clause de revoyure. La préfecture de La Réunion devrait s'exprimer à ce sujet le 27 mai, date à laquelle le décret du second tour sera présenté au conseil des ministres.


(Re)découvrez les résultats du 1er tour dans votre commune :

 

Sur notre île, les campagnes se mènent encore beaucoup sur le terrain. Il sera intéressant d'observer comment les candidats au second tour adaptent leurs campagnes à la crise sanitaire. La bataille se déroule déjà sur internet.

Les réactions à la Réunion

 

Une des premières réactions (parmi les candidats toujours en lice pour le second tour) est celle de Cyrille Hamilcaro, ancien maire et candidat à Saint Louis.


Il avait recueilli 25,36% des suffrages, un peu plus que son adversaire, (lui aussi ancien maire de Saint Louis) Claude Hoarau (25,32%). Tous les deux ont été devancés par Juliana M'Doihoma (26,46%).

Juliana M'Doihoma justement, n'avait pas attendu la date de report du second tour. Le 19 mai, sur sa page Facebook, elle annonçait être prête "quelle que soit la date retenue" :


À Saint Paul où trois anciens maires (dont le maire actuel Joseph Sinimalé) sont encore dans la course pour le second tour, Alain Benard (14,6%) souhaite « inventer une nouvelle forme de campagne » :

 
Dans une vidéo, le maire sortant, Jospeh Sinimalé, qui avait recueilli 19.89% (derrière la députée Huguette Bello avec 36.59% des suffrages), se dit « prêt et surtout confiant » :
Sinimalé déclaration pour le deuxième tour
 

À Saint Leu, Sylvie Comorassamy qui avait obtenu 16.14% des bulletins dépouillés renonce à sa candidature et dit s'en tenir aux résultats du 1er tour. Elle était arrivée derrière le maire sortant Bruno Domen (41.19%) des suffrages.

Réaction immédiate de l'ancien député-maire de Saint-Leu Thierry Robert suite au renoncement de Sylvie Comorassamy :


A Saint Denis, où Ericka Bareigts est arrivée en tête du 1er tour avec 42,69% des voix, Nassimah Dindar est troisième avec 13% des suffrages, dérrière Didier Robert (24,8%). La candidate Divers Centre s'est exprimée sur les réseaux sociaux : 
 


À Bras Panon, le maire sortant Daniel Gonthier ne s'est pas réellement exprimé. Mais il fait tout de même passer un message en partageant "les bons gestes" à adopter face au coronavirus : 

Et vous qu'en pensez-vous? Irez-vous voter dans un mois pour désigner votre maire? 

(Re)voir ici la réaction des réunionnais à l'annonce du second tour qui devrait se tenir le 28 juin prochain :

Réactions après l'annonce des municipales le 28 juin prochain


« Une décision réversible »


Plus de deux mois après le premier tour, près de 16 millions de français pourront se rendre dans les bureaux de votes pour élir leur maire, au second tour des municipales de 2020. Mais pour le premier ministre, Edouard Philippe, il s'agit d'une « décision réversible », selon l'évolution de la situation épidémique en France. Le gouvernement aura pour mission première de s'assurer de la bonne tenue du scrutin. Les électeurs devront y participer en respectant les gestes barrières.
 

Un masque de protection obligatoire


Si le port du masque sera imposé, les électeurs devront aussi se présenter avec leur propre stylo et manipuler leurs documents eux mêmes.

À propos des masques, le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner a précisé :

« Chaque électeur devra porter un masque de protection qui pourra être un masque grand public »


Il a aussi indiqué que les membres du bureau de vote devront eux aussi porter "un masque chirurgical tout au long de l'opération de vote", tout comme "les scrutateurs au moment du dépouillement".
 

Un plan B tout de même étudié


Edouard Philippe a ajouté qu'un projet de loi prévoyant un report à janvier 2021 du second tour des municipales serait également présenté le 27 mai prochain en Conseil des ministres, en même temps que le projet de loi prévoyant l'organisation des municipales le 28 juin prochain.

Le 28 juin risque de peser sur la participation en raison des départs en vacances mais aussi en raison de la peur de certains citoyens, de contracter le virus.