Musées : la Chambre régionale des comptes demande à Didier Robert de rembourser des salaires

politique
Didier Robert vs Le Quotidien
©Johanne Adamadorassy Réunion La 1ère
Dans un rapport, la Chambre régionale des comptes demande à Didier Robert le remboursement des salaires perçus pendant neuf mois entre 2017 et 2018. L'ex-président des musées a été rémunéré 6800 euros mensuels durant cette période.
Pour la Chambre régionale des comptes, Didier Robert doit rembourser les salaires qu’il a perçus de la SPL des musées régionaux entre le premier septembre 2017 et juin 2018. Chaque mois, l’ancien PDG des musées, percevait un salaire mensuel net de 6800 euros, soit 52% de plus que son prédécesseur. Cette hausse a surpris les magistrats, alors que la SPL des musées présentait dans le même temps un plan de licenciement économique.

Les explications de Nathalie Rougeau :
©reunion
 

Bras de fer juridique

Le rapport dénonce le versement de ces salaires sans fondement juridique, mais aussi la décision de percevoir une somme nette de plus de 117 000 euros avec effet rétroactif au titre de la période de mars 2016 à juillet 2017. Cette rétroactivité est jugée illégale par les magistrats de la chambre, selon les principes du droit.

Selon son avocat, Maître Creissen, Didier Robert conteste l’analyse de la Chambre qu’il juge "érronée". L’ex PDG des musées a formulé par écrit une demande de rectification d’observations définitives. C’est pour cette raison que le rapport n’est toujours pas rendu public.

La Chambre régionale des comptes va devoir statuer sur ce point et rendra sa décision au mois de février. Le bras de fer juridique est donc entamé entre la Région et la Chambre régionale des comptes.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live