Nouvel hommage à George Floyd, les policiers sur la défensive

racisme
violences policières hommage à George Floyd parvis des Droits de l'Homme à Saint-Denis 090620
©Delphine Poudroux
Un rassemblement s’est tenu à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme ce mardi à 18h à Saint-Denis. Un hommage à l’homme, pour continuer le combat contre le racisme sous toute ses formes, et notamment dans les rangs de la police.
Un hommage a été rendu à George Floyd sur le parvis des Droits de l’Homme à Saint-Denis, ce mardi 9 juin à 18h, jour de ses obsèques aux Etats-Unis. Un rassemblement initié par la Ligue des Droits de l’Homme à La Réunion.

Une minute de silence, un genou à terre, a été observée pour marquer la solidarité des Réunionnais face au racisme.
 
violences policières hommage à George Floyd parvis des Droits de l'Homme à Saint-Denis 090620
©Delphine Poudroux

 


Pour Dominique Rivière, le président de la Ligue réunionnaise des droits de l'homme :

"Nous sommes responsables, nous, en tant que citoyens, de ce qu'il se passe dans notre pays".

 


(Re)voir l'interview de Dominique Rivière, au micro la 1ère de Delphine Poudroux, sur le parvis des droits de l'homme :

Hommage à George Floyd sur le parvis des droits de l'homme


Un mouvement de protestation mondial historique


George Floyd est un homme noir mort le 25 mai dernier après son arrestation par un policier blanc. Il est inhumé ce jour à Houston aux Etats-Unis, dans la ville où il a grandi.

Le drame a déclenché une vague de mobilisation dans de nombreux pays à travers la planète pour dénoncer et condamner le racisme sous toutes ses formes et les violences policières.
 
 

Le gouvernement français réagit…


En France, le gouvernement a tenu à montrer sa détermination à lutter contre toute forme de racisme ou d’exclusion et a plaidé pour une "tolérance zéro" au sein de la police. L’institution a en effet été ébranlée par la multiplication des affaires ces derniers mois, parmi lesquelles l’affaire Adama Traoré.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé hier, lundi 8 juin, la fin de la méthode dite de l’étranglement.
   


… les syndicats de policiers aussi

Christophe Castaner a également demandé aux directeurs de la police et de la gendarmerie " qu’une suspension soit systématiquement envisagée pour chaque soupçon avéré d’acte ou de propos raciste ". Une déclaration qui a vivement fait réagir. Accusé de créer une "présomption de culpabilité", il a donc assuré ce mardi matin qu’une enquête préalable à toute suspension serait menée.
 
A La Réunion, les syndicats de policiers ont également réagi aux déclarations du ministre de l’Intérieur. Pour Laurent Boyer, secrétaire départemental adjoint d’Alliance Police Nationale, le gouvernement agit dans la précipitation, sous la pression des manifestations. Pour Stéphane Lebreton, secrétaire départemental adjoint du syndicat Unité SGP FO Police, le vivre-ensemble réunionnais "nous protège".

Reportage de Jean-Claude Toihir et Willy thévenin.
Techniques d'interpellation remises en cause : les syndicats inquiets ©Réunion la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live