Nouvelle attaque de chiens errants: la détresse des éleveurs de cabris

faits divers
Cabris mutilés
©Géraldine Blandin
Les éleveurs du sud ne savent plus comment lutter contre l'errance animale. Annie et Georges Pattiama ont découvert 2 de leurs cabris mutilés par des morsures de chiens. 
L’élevage de la famille Pattiama à Saint-Louis a été victime d’une attaque de chiens errants dans la nuit de mercredi à jeudi. C’est la troisième attaque depuis le début de l’année. Cette fois, 4 boucs ont été touchés. Deux ont été euthanasiés, les deux autres ne sont pas sûrs de survivre. Oreilles déchirées, plaies ouvertes au niveau du cou ou du dos… Les animaux ont été mutilés à coups de crocs.

L'association "One Voice" pointée du doigt

En colère, la famille installée à Bois de Nèfles Coco depuis 1998, est partie à Saint-Pierre à la rencontre de l'avocate de l'association de défense des animaux, One Voice, qui a porté plainte contre Paul Payet, l'agriculteur qui a abattu plusieurs chiens errants à la Plaine des Cafres. Annie et Georges Marie souhaitent simplement qu’une solution soit trouvée afin d’éviter le pire…

Les Pattiama ne souhaitent pas revivre l'année 2011 où en une seule attaque, ils avaient perdu 15 chèvres et plusieurs milliers d'euros.

Géraldine Blandin et Thomas Lemoullec ont rencontré des éleveurs dépités. Regardez: