NRL : même sans la carrière de Bois-Blanc, la Région Réunion envisage la reprise prochaine du chantier de la NRL

travaux publics
Réunion nrl 22 janvier 2020
©Région Réunion
Après l’annonce de la décision du Conseil d’Etat concernant la carrière de Bois-Blanc, opposants et le président de Région réagissent. Malgré la victoire des premiers, la Région Réunion précise que le chantier de la NRL devrait reprendre prochainement.
Le Conseil d’Etat leur a donné raison. Les opposants à l’exploitation d’une carrière de roches massives à Bois-Blanc se satisfont ce mercredi 15 avril de la décision rendue par la plus haute juridiction administrative de France.

Elle a en effet suspendu l’arrêté préfectoral qui autorisait le défrichement, et donc ensuite l’exploitation, de la carrière de Bois-Blanc, confirmant l’ordonnance du Tribunal administratif de La Réunion en avril 2019.

 

Une victoire sur la forme, reste celle sur le fond pour les opposants

Le collectif Touch Pa Nout Roche a réagi sur les réseaux sociaux ce mercredi 15 avril au matin. S’il se satisfait de cette nouvelle victoire, il précise ne pas être " en guerre contre les institutions en général ", mais " contre des décisions injustes et injustifiables ".

Ainsi, la " guerre des nerfs " est aujourd’hui remportée selon le collectif, sur la forme avec cette décision contre l’autorisation préfectorale de défrichement, mais il reste à la remporter sur le fond, dit-il. Le collectif veut en effet une sortie définitive de la zone de Bois-Blanc de l’exploitation de méga-carrière.
Elodie Marais, la porte-parole du collectif Touch Pa Nout Roche, estime qu'il s'agit d'une victoire mais pas de la fin du combat. Elle répondait à Pascal Souprayen dans le journal télévisé de 12h30 de Réunion la 1ère.
NRL : annulation de l'exploitation de la carrière de Bois-Blanc. Elodie Marais, porte-parole du collectif ©Réunion la 1ère

Quoiqu’il en soit, ce mercredi matin, riverains et opposants se disent heureux et soulagés. Pour d’autres, il y a aussi de l’incompréhension. Loïs Mussard a recueilli leurs réactions.
NRL : le conseil d'Etat annule l'exploitation de la carrière de Bois-Blanc ©Réunion la 1ère

 

Suspension de Bois-Blanc mais pas du chantier de la NRL, précise la Région

Dans un communiqué ce mercredi 15 avril, la Région Réunion indique que la décision du Conseil d’Etat porte sur l’arrêté préfectoral de défrichement er d’autorisation, et laisse ainsi le soin au Tribunal administratif de La Réunion d’examiner le dossier sur le fond, à savoir si la carrière de Bois-Blanc peut commencer à être exploitée ou non.

Pas d’examen donc de levée de suspension d’exploitation de la carrière de Bois-Blanc, la suspension reste ainsi maintenue. Le Tribunal administratif devra se prononcer dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, sur la provenance des matériaux nécessaires pour terminer le chantier de la NRL. C’est la question de l’exploitation d’une ou plusieurs carrières à La Réunion qui sera là au centre des débats.

La justice a donc été dans le sens des opposants à l’exploitation d’une carrière de roches massives sur le site de Bois-Blanc, et met de fait un "frein" au chantier de la Nouvelle Route du Littoral, les roches étant destinées à la partie en digue de la route. Elle ne se prononce en revanche pas sur la poursuite du chantier.

Ainsi, le président de Région annonce que les chantiers Digue et Viaduc de la NRL envisagent de reprendre progressivement dans les prochains jours, dès que les restrictions dues au confinement évolueront.
 

" Il n’y a à ce stade ni suspension et encore moins arrêt de ce chantier sur la base d’une décision du Conseil ou du Tribunal administratif ", écrit Didier Robert.


Une réunion de travail est d’ailleurs prévue ce mercredi 15 avril en préfecture pour envisager les conditions de reprise de l’ensemble des chantiers réunionnais, dont celui de la NRL, annonce le président de la Région Réunion.

 

Quelles roches pour les transporteurs ?

Même son de cloche pour les transporteurs, " le chantier de la NRL n’est pas à l’arrêt ". En revanche, Jean-Gaël Rivière, président de la FNTR Réunion, s’interroge sur la reprise du chantier alors que le schéma départemental des carrières de 2014 a été annulé en juillet dernier.
©Réunion la 1ère

Depuis l’annulation du schéma de 2014, le schéma de 2010 est appliqué. Un schéma dont la modification est en cours pour y intégrer certaines carrières, comme celle de Bois-Blanc qui n’y figure pas initialement.

Selon L’Autorité environnementale, une évaluation environnementale est nécessaire avant d’envisager l’exploitation de la carrière de Bois-Blanc. Le Schéma d’Aménagement Régional a lui déjà été modifié pour préparer le terrain.
 
En attendant, les andains étaient jusque-là utilisés pour poursuivre le chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Si reprise il devait y avoir, avec quels matériaux le groupement pourrait-il construire la partie en digue de la NRL ?
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live