Obligation vaccinale : plus de 70 suspensions ont été prononcées à La Réunion

coronavirus
La vaccination au ralenti à La Réunion.
©Imaz Press
A La Réunion, 54,9% de la population totale disposent d’un schéma vaccinal complet. Le nombre de premières injections ralentit. Plus de 70 suspensions ont été prononcées depuis l’obligation vaccinale imposée le 15 septembre.

Si la couverture vaccinale continue de progresser, les autorités constatent un recul constant du nombre de premières injections depuis 7 semaines. Au 13 septembre, 860 412 doses de vaccin ont été administrées.

49,5% de la population totale dispose d’un schéma vaccinal complet

A La Réunion, 60,3% de la population éligible au vaccin disposent d’un schéma vaccinal complet, soit 423 442 Réunionnais ou 49,5% de la population totale. 66,9% de la population éligible est entrée dans le processus de vaccination, soit 54,9% de la population totale.

L’ARS indique que 62,8% des personnes ayant des comorbidités, telles que diabète, obésité, ICC, dialysés, maladies respiratoires, ont un schéma vaccinal complet. 31,9% des 12 à 17 ans ont un schéma vaccinal complet, 65,9% des plus de 25 ans et 79,1% des plus de 70 ans.

De rares contre-indications

Les autorités sanitaires affirment qu’il existe très peu de contre-indication à la vaccination Covid-19, parmi lesquelles l’allergie à l’un des constituants du vaccin, qui est exceptionnelle. En cas de doute, il est recommandé de s’adresser à son médecin traitant en premier lieu. Il pourra demander un avis spécialisé à un allergologue s’il l’estime nécessaire. En cas de contre-indication avérée, il délivrera un certificat médical.

Obligation vaccinale, plus de 70 suspensions prononcées

L’agence Régionale de Santé rappelle aux professionnels soumis à l’obligation vaccinale l’échéance du 15 octobre, date à laquelle ils devront présenter un schéma vaccinal complet. Elle indique qu’au 15 septembre, 95% des personnels des établissements de santé sont entrés dans le processus de vaccination ou disposent d’une exemption temporaire ou définitive.

Au 15 septembre, 70 suspensions ont été prononcées au sein des établissements de santé, dont 24 au sein du CHU de La Réunion, a expliqué Lionel Calenge le directeur du CHU de La Réunion et du GHER. Il indique que sur 7 600 salariés du CHU de La Réunion, 95% des personnes présentes au CHU et 99% au GHER ont répondu à l’obligation vaccinale.

Dans les EHPAD, la couverture vaccinale en cours d'évaluation semblent satisfaisante, affirment les autorités sanitaires. Elles indiquent une vingtaine de refus identifiés de se faire vacciner et 2 suspensions prononcées au 16 septembre.

Quel impact sur l'organisation des soins ?

L’ARS indique que " la continuité, la sécurité et la qualité des soins ont été assurés comme habituellement dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux ". Sur les 26 salles de bloc du CHU, quatre " ne tournent pas " dont deux ont été transitoirement fermées du fait du " non-respect par certains personnels de l’obligation vaccinale ", précise Lionel Calenge.

"Toutes les urgances sont assurées, les greffes sont assurées, les activités de recours sont assurées", insiste le directeur du CHU de La Réunion. Lionel Calenge explique que des personnels pourront être redéployés à la faveur des désarmements des unités Covid.

©Réunion la 1ère

 

Campagne de dose de rappel dans les EHPAD

Au sein des EHPAD, la campagne de dose de rappel pour les résidents débutera la semaine prochaine, indique l’ARS. Près de 900 personnes âgées hébergées en EHPAD peuvent y prétendre. Le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale recommande, dans son avis du 19 août 2021, un délai d’au moins 6 mois entre la primo-vaccination et la dose de rappel.

Cette dose de rappel et l’amélioration de la situation sanitaire permettent un assouplissement des règles sanitaires sans les établissements pour personnes âgées. Les visites des proches peuvent se faire sans rendez-vous, en chambre comme dans les espaces collectifs. Il faut présenter un pass sanitaire pour accéder à l’établissement. Les accueils de jours sont aussi ouverts normalement.

Un dixième centre de vaccination ouvrira ses portes au centre-ville de Saint-Joseph le 20 septembre prochain. Les opérations de proximité se poursuivent également dans les communes et les centres commerciaux de l’île.