Océan Indien : l’histoire du nom de La Réunion

france
Carte portugaise des Mascareignes
Carte Van Linschooten et Van Langren de 1597 où l’île Juan de Lisboa apparaît au sud-est de Madagascar. ©Capture d'écran dpr974
La Réunion s’est appelée Dina-Morgabine, Santa-Apolonia, île Bourbon ou île Mascarin, entre autres… Mais d’où viennent ces noms et à quelle période de notre histoire correspondent-ils ?

La Réunion est le nom officiel de notre île depuis 1848. En 1794, les révolutionnaires choisissent de débaptiser l’île Bourbon et de la nommer désormais "La Réunion". Ils font ainsi référence : « A la réunion des fédérées de Marseille et des gardes nationaux parisiens, qui a précédé l’insurrection du 10 août 1792 », nous apprend Ça m’intéresse.

Cependant, en 1806, Napoléon 1er, qui vient de prendre les rênes du pouvoir, va choisir de la rebaptiser à sa gloire. L'île Bourbon, depuis 1649, (ex île Mascarin) devient l’île Bonaparte.

L’encre des nouvelles cartes océaniques vient de sécher, les Britanniques sont les nouveaux maîtres de notre futur département (1946) qu’ils rebaptisent île Bourbon

Le 7 mars 1848, finalement, notre île reprend son nom qui illustre aujourd'hui sa mixité culturelle et cultuelle.

Dina Morgabine ?


Notre île volcanique est évoquée dans les récits de voyages des navigateurs arabes dès le moyen-âge. Ils évoquent une terre qu’ils nomment Dina-Morgabine (île du Couchant). En 1500, les Portugais font escale aux Mascareignes. L’île Maurice et l’île de La Réunion deviennent, officiellement les Mascareignes et notre rocher prend le nom de Santa-Apolonia.

En 1710, ce morceau de terre inhabitée devient une colonie du royaume de France. Au gré des événements historiques, son nom change sur les mappemondes.

En 1946, avec la départementalisation, La Réunion devient un morceau de la France au cœur de l’océan Indien. Ce chapitre historique est ouvert depuis 76 ans.