Avec l'aide de la FAO, Madagascar intensifie sa guerre contre les criquets

environnement
Avec l'aide de la FAO, Madagascar poursuit sa guerre contre les criquets
©FAO
La Grande Île est, une nouvelle fois, confrontée à une invasion de criquets. Depuis 10 ans, les insectes menacent les récoltes notamment dans le sud du pays. Avec la FAO, Madagascar a lancé un programme de lutte sur trois ans.
Désormais, les criquets sont présents sur les deux-tiers de Madagascar. Les insectes menacent quelques 13 millions de paysans et augmentent bien évidemment les risques de famine. Le phénomène n'est pas nouveau mais il prend une telle ampleur que la FAO a lancé un programme triennal de lutte contre l'invasion acridienne. Ce programme doit non seulement stopper l'invasion mais aussi revenir à une situation de rémission. L'objectif prioritaire est de préserver les greniers à riz de la Grande Île. Les insectes provoquent de tels dégâts dans les cultures de nombreuses régions, principalement du sud (Anosy, Androy, Atsimo, Andrefana..), que le pays a été contraint d'importer près de 410 000 tonnes de riz en 2013. 

Avec l'aide de la FAO, Madagascar poursuit sa guerre contre les criquets
©FAO


L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture cherche encore quelques 10 millions d'Euros pour boucler le budget nécessaire à la réalisation d'un programme de lutte efficace. Car si depuis plus de dix ans, l'île subit ce type d'invasion, jusqu'à présent les autorités malgaches n'ont jamais déployé le moyens adéquats. Pour financer le lancement du programme de la FAO, la Banque mondiale a débloqué 65 millions de dollars, soient plus de 47 millions d'Euros, qui viennent s'ajouter aux aides financières d'une dizaine de pays dont la France.
 
Avec l'aide de la FAO, Madagascar poursuit sa guerre contre les criquets
©FAO

 

90 personnes travaillent directement désormais à la réalisation du Programme triennal de réponse à l'invasion acridienne (2013-2016) préparé conjointement par la FAO et le Ministère de l'agriculture de la république de Madagasac. Trois bases aériennes itinérantes suivent les essaims de criquets. Un avion et trois hélicoptères patrouillent tous les jours comme par exemple à Amparihibe, village des Hauts Plateaux, où une pluie d'insecticide doit éliminer, en moins de 24 heures, quelques 6 milliards de criquets d'un essaim de 800 hectares. Depuis le début du programme en septembre 2013, plus de 500 000 litres de pesticides ont déjà été répandus sur plus d'un million d'hectares. 

Avec l'aide de la FAO, Madagascar poursuit sa guerre contre les criquets
500 000 litres de pesticides utilisés depuis septembre 2013 ©FAO