publicité

Triple lynchage de Madagascar : coopération judiciaire difficile entre Paris et Antananarivo

Selon le quotidien "Le Monde",  plus d'un mois après l'assassinat de Sébastien Judalet à Nosy Be, sa famille n'a toujours reçu aucune information officielle sur l'enchaînement précis des événements qui ont mené au lynchage, pas plus que sur la progression de l'enquête. 

© DR
© DR
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Après plus d'un mois d'une attente, Maurice Judalet, gardien de la paix à la retraite, va accueillir les restes de son fils, Sébastien, rapatriés de Nosy be aujourd'hui. La justice française mène une enquête mais la coopération avec Madagascar est loin d'être facile.  « Nous ne connaissons toujours pas le nom du juge chargé de l'enquête à Madagascar », résume un représentant du parquet de Bobigny. Afin de stimuler la coopération entre les deux pays, la procureure a envoyé le 28 octobre une demande d'entraide judiciaire aux autorités malgaches. Pour l'heure restée sans réponse...

Lire l'article du Monde



Sur le même thème

  • Madagascar

    Madagascar : une tornade frappe Andramasina

    Le village d'Andramasina, situé à proximité de Tananarive a essuyé le passage d'une tornade. Des arbres sont tombés, des toits ont été arrachés, les examens du baccalauréat ont dû être stoppés. Les salles de classes ont été inondées et les feuilles emportées par le vent. 

  • Madagascar

    Madagascar : 1 300 hectares de forêt incendiés

    Plus d'un millier d'hectares du parc d'Ankarafantsika, situé au Nord-Ouest de Madagascar, sont partis en fumée. Au-delà de la polémique politicienne et des responsabilités, ce feu met au jour le déplacement de la population du Sud, qui fuit la famine, vers le Nord de la Grande île.

  • Madagascar

    Madagascar : un collégien tué par des camarades de classe et des adultes

    Samedi soir, deux collégiens de 16 ans, deux adultes et trois jeunes femmes ont été placés en garde à vue à la gendarmerie de Nosy-Be. Ils sont suspectés d’être impliqués dans le meurtre sauvage d’un collégien. La victime leur avait demandé une cigarette et de l’alcool.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play