réunion
info locale

Tour auto de La Réunion : Dans la peau d’un équipage métropolitain

sport
Tour auto 2019 Eddie Lemaitre
©Sébastien Autale
Cette année encore, des concurrents tout droit venus de la métropole viennent défier les coureurs réunionnais sur leur propre terrain.
On le surnomme le « Gentleman Driver. » Au volant de sa Skoda Fabia R5, Eddie Lemaitre – assisté depuis 4 ans par sa copilote Séverine Lebourgeois - trône en tête du Championnat français de rallye en deuxième division.

Le leader français souhaite découvrir de nouveaux paysages mais vient surtout se frotter aux spéciales réunionnaises. Son but ? Marquer un maximum de points pour conserver son avance sur ses adversaires.

« Je viens pour les points, pas pour remporter le prix. Néanmoins, je veux être le moins ridicule possible face aux coureurs réunionnais. »

Avec la collaboration en radio de Sébastien Autal, Réunion la 1ère vous propose de découvrir, quelques heures avant le début du 50ème Tour auto, comment un équipage métropolitain se prépare à affronter les routes étroites et sinueuses du rallye réunionnais.
 

Les phases de découverte


Rien de mieux qu’un petit tour sur les routes pour se rendre compte des difficultés rencontrées. C’est ce qu’a découvert le pilote Eddie Lemaitre, qui ne cache pas certaines de ses craintes.

Eddie Lemaitre


 

Les phases d’étude


Le copilote se doit d’avertir le conducteur pendant la course sur toutes les éventualités, dangers ou points techniques à réaliser afin d’éviter de perdre du temps au chronomètre. Séverine Lebourgeois l’a vite compris puisqu’elle a dû réadapter sa prise de notes pour le Tour auto.

Séverine Lebourgeois


 

Les phases de prévention


L’ingénieur préparateur de l’équipage rappelle à son équipe les conditions essentielles pour terminer au top du classement. Des conseils avisés puisque Christian Dieu connait bien La Réunion.

Chrisitian Dieu


Arrivé en terre hostile, l’équipe sait que le plateau réunionnais est très convoité. Mais Eddie Lemaitre et Séverine Lebourgeois ne se font pas d’illusion. Ils savent que des rivaux réunionnais comme Olivier Payet, Nazim Banguy ou Maxime Dupuis pourraient leurs rendre la tâche plus difficile que prévue.

Mélodie Nourry fait le bilan avec l'équipage

Publicité