publicité

Paillotes de l’Ermitage : fermeture définitive de La Bobine ce dimanche soir

Au centre d’une vive polémique depuis plusieurs mois, le restaurant de plage La Bobine fermera ses portes ce dimanche soir. Pourtant, le 5 novembre dernier, le tribunal administratif n’avait ordonné que la démolition partielle de la terrasse de l’établissement.
 

© La Bobine
© La Bobine
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le , mis à jour le
C’est l’un des 6 restaurants de plage de l’Ermitage au cœur d’une vive polémique depuis plusieurs mois. La Bobine, mais aussi Le K’Banon, le Loca Plage, le Mivéal, le Coco Beac et la SARL Mama ont vu leur sort scellé le 5 novembre dernier.

Le tribunal administratif a alors rendu sa décision quant à leur avenir. Il a ainsi ordonné la démolition totale de 4 des 6 restaurants de plage, les deux autres, La Bobine et Le K’Banon, doivent démolir une partie de leur terrasse.

Le tribunal a en effet estimé que les paillotes se trouvaient sur le domaine public maritime et que par conséquent elles devaient libérer les lieux et les remettre en état. Mais les gérants de La Bobine ont décidé de fermer, définitivement, leur établissement.

Le reportage de Nathalie Rougeau et Alix Catherine.
Fermeture définitive de La Bobine
 

Fermeture définitive pour La Bobine


La levée de bouclier du collectif de Défense du Domaine Public Maritime et du Koléktif Union Rényoné Résponsab aura eu raison des gérants de La Bobine. Les manifestations des opposants aux paillotes, des dégradations parfois même, ont fini par décider les patrons de l’établissement à le fermer définitivement.

Ce dimanche 2 décembre est donc le tout dernier jour d’activité du restaurant. Ce soir, aura lieu le dernier service de cette paillote qui officiait depuis 40 ans maintenant. La chose avait été annoncée sur les réseaux sociaux voilà deux semaines.
 

Des emplois perdus


Une fermeture qui n’est pas sans conséquence. 40 salariés se retrouvent ainsi au chômage. Des salariés mobilisés, qui ont d’ailleurs rejoint les rangs des Gilets Jaunes durant les deux dernières semaines de mobilisation. Ces derniers étaient ainsi présents sur le barrage du rond-point de l’Eden, à l’Ermitage.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play