Parcoursup: le début de la phase complémentaire pour les candidats insatisfaits

éducation
Parcours Sup : journée portes ouvertes à l’Université pour aider les futurs étudiants à faire leurs vœux
©Philippe Hoareau
Lycéens de terminale, bacheleliers et étudiants salariés de La Réunion ont la possibilité de formuler jusqu'au 13 septembre 10 vœux pour des formations qui ont encore des places disponibles. 14 842 candidats réunionnais se sont déjà inscrits pour la phase principale de Parcoursup. 
C'est comme une séance de rattrapage....Les candidats qui n'ont pas encore reçu de proposition ferme d'admission sur Parcoursup (la plateforme d'accès à l'enseignement supérieur) vont pouvoir participer ce mardi 16 juin à la procédure complémentaire. Dans cette phase sont recensées toutes les places encore disponibles dans l'enseignement supérieur. Les candidats peuvent formuler au moins 10 vœux. 

A La Réunion, selon les chiffres du rectorat, 14 842 candidats se sont inscrits cette année pour la phase principale de Parcoursup. Des lycéens de terminale, des bacheliers et même des étudiants salariés ont exprimé leur souhait sur la plateforme. Une hausse des inscriptions de l'ordre de 4% dans le département. 

"On pensait que l'effet crise sanitaire allait provoquer de nombreuses réticences...eh bien finalement non" explique Mario Lefevbre, le chef du service académique d'information et d'orientation (SAIO) au rectorat. "Pour les jeunes réunionnais, le projet "saute la mer" est toujours un projet solide même avec le coronavirus". 

L'an dernier, 2 000 candidats réunionnais avaient pu rejoindre une école ou une université dans l'hexagone grâce à Parcoursup. Les services d'orientation ne s'attendent pas à une baisse du nombre de départs vers Paris ou la Province. 

"On prévoit même une petite hausse des départs car cette année les instituts de Sciences Politiques (Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse, Grenoble et Bordeaux) et notamment l'IEP de Paris ont intégré Parcoursup", poursuit Mario Lefevbre. 

Cette phase complémentaire qui commence cet après-midi est une nouvelle chance pour des jeunes réunionnais qui ont envie de se former hors du département.

Voici comment se déroule cette phase complémentaire:  Cette phase d'admission complémentaire s'adresse d'abord aux candidats qui n'ont reçu que des réponses négatives à leurs vœux et ceux qui sont "en attente" pour tous leurs vœux. 

"C'est une nouvelle possibiliité pour les étudiants de retravailler sur des choix et de les appronfondir. En clair, c'est une façon de revisiter son parcours. Les places dans les écoles ou les universités évoluent chaque jour. Il faut regarder régulièrement son profil sur Parcoursup" conseille Mario Lefevbre le chef du SAIO. "Il ne faut surtout pas négliger cette nouvelle phase qui commence si on pas eu satisfaction". 

L'an dernier au plan national, 80 000 candidats ont reçu une proposition de cursus dans le cadre de cette phase complémentaire. 

Pour les candidats qui n'ont pas accepté définitivement une proposition, un point d'étape est programmé du 29 juin au 1er juillet. À partir du 2 juillet, les candidats qui n'auront pas encore reçu de proposition d'admission seront contactés par téléphone par les équipes Parcoursup.

Ils pourront solliciter l'accompagnement des commissions d'accès à l'enseignement supérieur (CAES) qui organisent selon le ministère "un accompagnement individualisé pour aider les candidats à trouver la formation la plus adaptée à leur projet".