Parcoursup : plus d'étudiants à la Réunion à la rentrée prochaine ?

éducation
parcoursup 2019-2020 271219
©Parcoursup
Depuis mardi, les futurs bacheliers savent si leurs vœux ont été validés, en attente ou refusés. Mais avec la pandémie mondiale, les voeux qu'ils avaient formulé avant le confinement vont sûrement changer, au profit des établissements d'enseignement supérieur réunionnais.
Pour les lycéens, l’heure est à la prise de décision. Une orientation impactée par le contexte de crise sanitaire, notamment pour ceux qui hésitent désormais entre partir ou rester.

L'Université de la Réunion avait déjà prévu d’élargir son panel de formation (et donc à un afflux plus important d'étudiants) dès la rentrée prochaine. Mais selon Samantha Pothin, présidente du syndicat Unef Réunion, l’université prévoit d’accueillir au moins 1 500 étudiants supplémentaires, notamment à cause de la crise sanitaire. Si l'inquiétude gagne les familles, sauf contre indication de l'Etat, beaucoup souhaitent que les futurs étudiants réunionnais puissent partir étudier en métropole, malgré la présence ou non du virus dans les différentes régions de France.
 

Une plateforme redoutée

Trois ans après le lancement de la plateforme d'orientation, Parcousup ne satisfait toujours pas entièrement les élèves, les enseignants et les parents. Mais certains précisent que la difficulté est accrue lorsque les écoles ne se calquent pas sur les mêmes dates que celles de Parcoursup. Lou, en terminale au lycée Saint Paul IV, attend une réponse de Sciences Po qui devrait arriver le 30 juin, mais elle doit rapidemment arrêter son choix à partir du 29 juin sur le site de Parcoursup. Une attente frustrante pour elle. Sa mère estime que tout cela manque « d'harmonisation ».
 
Parcoursup covid 19
©Lou Roy

 

Ecoutez le reportage d'Adjaya Hoarau :

L'impact de la crise sanitaire sur l'orientation des lycéens

 

 

Des oraux annulés

Le coronavirus a sans doute aussi pénalisé les futurs bacheliers dans leurs concours. Dans certaines écoles, les oraux qui devaient être organisé pour l’admission, ont été annulés cette année et seules les notes du dossier scolaire seront prises en compte. Les candidats motivés mais avec un moins bon dossier, n’auront donc pas la possibilité de se défendre face un jury.

S'ils ont été acceptés et qu'ils ont arrêté leur choix, les futurs étudiants ont jusqu’au 17 juillet pour s'inscrire administrativement. La phase complémentaire, dédiée aux candidats qui n'auront pas de réponses positives d'ici là, s'étalera du 16 juin au 10 septembre.

(Re)voir le reportage de Jean Régis Ramsamy et Willy Thévenin :
Parcoursup, le choix d'une lycéenne ©Jean Régis Ramsamy

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live