Pass vaccinal : quels votes pour les députés réunionnais ?

coronavirus
Député Assemblée nationale 040122
Les députés siègent à l'Assemblée nationale, à Paris, le 4 janvier 2022. ©MAXPPP
Pour, conte, abstention ou absence de vote, les députés de La Réunion ont eu à se prononcer une dernière fois hier, dimanche 16 janvier, sur le projet de loi instaurant le pass vaccinal. Unanimement contre au départ, qu’en a-t-il été à l’arrivée ?

Le projet de loi instaurant le pass vaccinal a été définitivement adopté hier, dimanche 16 janvier, à l’issue d’un vote en troisième lecture à l’Assemblée nationale. 215 députés ont voté « pour », 58 « contre » et 7 se sont abstenus. Du côté des parlementaires réunionnais, il n’y a pas eu unanimité.

Vote "contre" pour les députés de tendance gauche

Les trois députés de La Réunion de tendance gauche ont voté contre le projet de loi sur la pass vaccinal. Karine Lebon, Philippe Naillet et Jean-Hugues Ratenon, opposés au texte depuis le départ, n’ont pas modifié leur vote au fil des allers retours entre l’Assemblée nationale et le Sénat.

Avant de voter contre le projet de loi, le député La France Insoumise a pris la parole dans l’hémicycle. Jean-Hugues Ratenon a ainsi dénoncé " l’amplification de la société du contrôle permanent jusqu’aux sanctions " et " l’instrumentalisation de la crise sanitaire sur le dos de la souffrance des gens ".

" Décidément, la Covid, pour Macron, c’est une arme politique. "

Jean-Hugues Ratenon, député La France Insoumise

 

La député Karine Lebon a, elle aussi, voté contre l’instauration du pass sanitaire. Avec son groupe parlementaire, le groupe de la gauche démocrate et républicaine, 60 députés ont saisi le Conseil Constitutionnel pour garantir le respect des " libertés fondamentales ".

Le député PS Philippe Naillet est resté fidèle à son vote. En 3ème lecture, comme pour les deux précédentes, il s’est prononcé contre le projet de loi. Il estime que le pass vaccinal " ne répond pas la problématique actuelle : comment protéger les familles françaises ".  Le groupe socialiste s’est joint à la saisine du Conseil constitutionnel.

Absence de vote pour la droite réunionnaise

Du côté des députés réunionnais de droite, ce n’est pas si clair. Ni pour, ni contre, ni abstenu, ils n’ont simplement pas pris part au vote. Dans l’Hémicycle, les autres députés du groupe Les Républicains ont majoritairement voté en faveur du projet de loi, à raison de 22 voix pour, 5 voix contre et 4 abstentions.

Les quatre députés réunionnais Les Républicains n’ont pas exprimé de choix. Nathalie Bassire avait voté en 1ère et en 2ème lecture contre le projet de loi instituant le pass vaccinal. " J’ai agi, en mon âme et conscience, au nom de la liberté notamment de choix ", a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux, samedi 15 janvier, veille de l’ultime vote.

"Contre" en 1ère lecture, Nadia Ramassamy n’a pas pris part aux deux scrutins suivants. C’est aussi le cas de Jean-Luc Poudroux. Le 6 janvier dernier, le député exprimait pourtant son opposition au projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Cette prise de parole a eu lieu entre son vote "contre" en 1ère lecture le 4 janvier et son absence de vote en 2ème lecture le 14 janvier.

Enfin, le député David Lorion, contre le projet de loi en 1ère lecture, n’a lui non plus pas pris part aux deux votes suivants. Il avait voté en faveur de l’amendement qui a forcé le gouvernement à reculer sur  une application du pass vaccinal dès 12 ans. Il le sera finalement à partir de 16 ans. David Lorion plaidait également pour une adaptation en outremer de l’application du pass vaccinal.