publicité

Pénurie de gaz dans l’Est avant le réveillon de Noël

En cette veille de réveillon de Noël, vous étiez nombreux encore à rechercher une bouteille de gaz ce dimanche. Depuis la crise sociale, se procurer du gaz est devenu compliqué, surtout dans l’Est de l'île. 

Pénurie de gaz dans l'Est de l'île. © Géraldine Blandin
© Géraldine Blandin Pénurie de gaz dans l'Est de l'île.
  • LP / Géraldine Blandin
  • Publié le , mis à jour le
De Sainte-Marie à Saint-André, elles restent encore difficile à trouver dans l’Est. Les bouteilles de gaz se font rares. A peine livrées dans les stations service, elles disparaissent. En cette veille de réveillon de Noël, vous étiez nombreux encore à rechercher une bonbonne.

Depuis la crise sociale et le mouvement des Gilets Jaunes, se procurer du gaz est devenu compliqué. Sur les réseaux sociaux, les consommateurs s’entraident. Sur les routes, d’autres préfèrent guetter l’arrivée du camion de livraison et le suivre jusqu’à bon port. "Avant que les camions arrivent, on a déjà plein de clients et plein de voitures", remarque une commerçante.
 
© Capture d'écran
© Capture d'écran
 

Du jamais vu

Dans plusieurs communes de l’île, les bouteilles se vendent en quelques heures, malgré les livraisons revenues à la normale. Edwin, pompiste depuis une quinzaine d’année à Sainte-Marie n'a jamais vu ça : "Nous n’avons pas eu de livraison durant les 15 jours de grève, et quand la grève s’est arrêtée, nous avons eu des livraisons trois fois par semaine soit 120 bouteilles par jour, mais tout part très vite !".

Regardez le reportage de Géraldine Blandin et Alexandre Timar : 
Pénurie de bouteilles de gaz dans l'Est
 

Limiter le nombre de bonbonnes

Dans certaines stations, les gérants ont choisi de limiter le nombre de bonbonnes par personne. "Une bouteille par personne, ni moins, ni plus car ici à Saint-André nous n’aurons pas assez de bouteilles pour tout le monde. Tout part en 45 minutes", explique un pompiste.

A quand le retour à la normale ?

Selon les gérants de stations service rencontrés ce dimanche dans l’Est, le retour à la normale pourrait avoir lieu dans minimum deux semaines.
 

Sur le même thème

  • économie

    Jumbo et Score changent de propriétaire

    Le groupe Bernard Hayot (GBH) a annoncé, ce lundi 22 juillet, la signature d’un accord avec le groupe Casino afin d'acquérir sa filiale Vindémia, leader de la grande distribution dans l’océan Indien, pour la somme de 219 millions d’euros.

  • économie

    La Réunion et la crise financière de 2007-2008

    Comment va la Réunion 10 ans après la crise ? Elle va mieux, après une décennie de récession selon le CEROM (les comptes économiques rapides pour l’Outre-Mer). Pour rappel la crise est partie des USA, avec la crise des subprimes c'est-à-dire du secteur des prêts hypothécaires à risque.

  • économie

    Impôts : la moitié des sites d'actuel pourrait fermer

    Des "points de contact" plutôt que des sites d’accueil spécialisés, près de 400 emplois menacés, et des difficultés à trouver des informations pour les contribuables, c’est le tableau que dépeint le syndicat Solidaires Finances Publiques si la réforme annoncée devait passer.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play