réunion
info locale

Permis à 17 ans, conduite sur simulateur, boîte automatique : on vous explique les réformes du gouvernement

société
Permis à 17 ans, conduite sur simulateur, boîte automatique : les réformes du gouvernement
©FBCH
On ne passera plus son permis comme avant à partir de ce lundi 22 juillet 2019. Réunion la 1ère revient sur les trois nouvelles mesures mises en place par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.
 
Vendredi dernier, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, annonçait avoir trouvé une solution pour réduire les délais et les coûts du permis de conduire. Annonce actée aujourd’hui par le gouvernement d’Edouard Philippe.
 

Le permis de conduire à 17 ans


Pour les jeunes qui ont choisi l’apprentissage en conduite accompagnée, l’épreuve pratique du permis de conduire passe de 17 ans et demi à 17 ans. Toutefois, ces derniers ne pourront conduire seuls qu’à partir de leur majorité. Pour les autres, l'âge pour passer son permis reste fixé à 18 ans.

Cette mesure s’explique par le taux de réussite dès le premier essai (74,5% contre 57,7% en moyenne) ce qui permet au candidat de réaliser des économies sans devoir payer des heures supplémentaires pour retenter sa chance. Pour information, le prix moyen du permis B (cyclomoteur, voiture, et camionnete) varie entre 700€ et 1 600€ en sachant qu’une heure supplémentaire coûte entre 35€ et 60€.
 

Favoriser les « boîtes automatiques »


Le gouvernement français souhaite également favoriser l’utilisation de voiture comprenant une « boîte de vitesses automatiques. » Au lieu de passer manuellement les vitesses de 1 à 5, un mécanisme passe les rapports à la place du conducteur. La pédale d'embrayage est ainsi supprimée : l’automobile monte et rétrograde les vitesses en totale autonomie.

Un candidat qui passe son permis sur une « boîte automatique » était jusqu’alors obligé de conduire une voiture qui comprend la même caractéristique. Depuis ce lundi, le temps d’attente pour transformer son permis « automatique » en permis « manuel » passe de 6 à 3 mois. Cependant, les conducteurs devront passer sept heures d’apprentissage supplémentaires, pour un prix moyen de 45€ de l’heure, afin de pouvoir conduire sur une boîte manuelle.
 

Apprendre à partir d’un simulateur


Les plus jeunes se souviendront de leur expérience du simulateur au collège lors du passage de l’ASSR – Attestation scolaire de sécurité routière. Le nombre d’heure sur simulateur passe de 5 à 10 heures sur un total de 20 heures de conduite. Cet outil numérique permet aux candidats d’avoir un premier contact avec les outils d’une voiture. Une opportunité pour certaines personnes d’avoir une expérience pratique sereine avant de prendre le contrôle d’une véritable automobile.

Ces cours sont aussi un avantage en termes de prix. Les heures sont facturées moins cher qu’une conduite réelle puisqu’elles ne comprennent pas le coût du carburant par exemple. Sur une formation de 30 heures, apprendre 10 heures sur un simulateur permet d’économiser 135€, selon le gouvernement.

Un reportage de Rahabia Issa et Florence Bouchou. 
©reunion
Publicité