Permis de conduire : une reprise au ralenti des examens

coronavirus
Permis à 17 ans, conduite sur simulateur, boîte automatique : les réformes du gouvernement
©FBCH
Les examens du permis de conduire de catégorie B ont repris ce lundi 8 juin 2020 à La Réunion. Mais les candidats devront s'armer de patience. Suite à la crise sanitaire, des mesures spécifiques ont été mises en place, ce qui ralentit considérablement le rythme des examens. 
La reprise était très attendue par les candidats à l’examen du permis de conduire. L'annonce a été faîte par le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué, autorisant la reprise des examens du permis de conduire depuis le 8 juin 2020. Dès la fin du confinement le 11 mai dernier, ils ont été nombreux à reprendre des cours en attendant l'attribution d'une nouvelle date pour l'obtention du précieux sésame. Mais force est de constater que ce rendez-vous est difficile à obtenir. 
 

Une nouvelle organisation qui créée des embouteillages


En cause, la nouvelle organisation des inspecteurs basée sur le respect du protocole sanitaire adopté au niveau national. Des règles strictes pour garantir la sécurité de tous les passagers : candidat, inspecteur et accompagnateur.

Voici ce que prévoit le protocole:
  • le port du masque est obligatoire pour tous les passagers du véhicule.
  • chaque voiture doit être équipée d’une plaque en plexiglas et/ou de visières de protection.
  • le poste de conduite doit être désinfecté à chaque passage.
  • l’inspecteur.rice ne doit plus toucher les pièces administratives (carte d’identité, convocation, etc.), ni même utiliser de bordereau
  • la climatisation ne doit pas être activée durant l’examen.
Par ailleurs, désormais, il n’y a que deux inspecteurs par centre d’examen et leur quota de candidats à évaluer a été revu à la baisse. Dans ces conditions, difficile pour les inspecteurs de rattraper le retard accumulé durant les deux mois de confinement.
 

Les auto-écoles s'adaptent et s'arment de patience


Face à cette situation, les auto-écoles essaient tant bien que mal de s’adapter. La crise sanitaire a en effet entraîné, selon les chiffres du ministère, l’annulation de plus de 350 000 examens pratiques du permis de conduire, toutes catégories confondues. 

Pour Léonus Dubard, le président du Conseil National des Professions Automobiles Education Sécurité Routière, « on est encore dans le dur, car les autos-écoles doivent se partager les places, et c’est au prorata du nombre de demandes… »

Une situation inconfortable pour les auto-écoles qui, après une belle reprise, ont vu ces derniers temps leur carnet de rendez-vous se vider. Pour Léonus Dubard, la baisse du volume de places en examen a engendré cette baisse d’activité, toutefois le gérant d’auto-école espère un retour à la normale pour le mois prochain, période de vacances scolaires. 

Le reportage de Laurent Figon:
Les Outre-mer en continu
Accéder au live