Piton de la Fournaise : douzième jour d’éruption et un regain d'intensité dans la nuit

le piton de la fournaise
Volcan Piton d ela fournaise 12ème jour éruption La Réunion vendredi 30 septembre
Prise de vue du site éruptif le 30 septembre 2022 à 9h45, heure locale, depuis la caméra de l’OVPF-IPGP-IRT située au Piton de Bert. ©OVPF-IPGP-IRT
Le volcan de La Réunion en est à son douzième jour d’éruption, et elle ne semble pas près de s’arrêter. Depuis hier soir, une augmentation de l’intensité de l’éruption est enregistrée. Des projections de lave plus importantes sont visibles au niveau du site éruptif.

Depuis 21h40 hier soir, jeudi 29 septembre, les scientifiques enregistrent une augmentation de l’amplitude du trémor éruptif. Ils ont constaté une augmentation de pression au sein du cône éruptif, qui a conduit à l’élargissement de l’ouverture de la bouche principale du cône.

Puis, l’activité de la bouche secondaire, au Sud du cône principal, a augmenté vers 23h15.

Volcan Piton d ela fournaise 11ème jour éruption La Réunion jeudi 29 septembre
Prise de vue du site éruptif le 29 septembre 2022 à 23h15, heure locale, depuis la caméra de l’OVPF-IPGP-IRT située au Piton de Bert. ©OVPF-IPGP-IRT

 

Des projections de lave plus importantes

Depuis 23h15, la webcam de l’OVPF-IPGP située au Piton de Bert a pu capturer des images montrant une activité de projection de lave plus importante que les jours précédents au niveau du site éruptif, avec un élargissement de la bouche éruptive principale et secondaire.  

Volcan Piton d ela fournaise 12ème jour éruption La Réunion vendredi 30 septembre
Prise de vue du site éruptif le 30 septembre 2022 à 9h45, heure locale, depuis la caméra de l’OVPF-IPGP-IRT située au Piton de Bert. ©OVPF-IPGP-IRT

 

Ecoulements de lave en tunnels et en surface

La majorité des écoulements de lave se font toujours par tunnels de lave au sein desquels de nombreuses résurgences visibles. Des écoulements de lave se font également directement depuis la bouche secondaire.

La reprise d’une légère inflation sur l’ensemble du volcan, au niveau du sommet et de l’enclos, se confirme mais reste très faible intensité pour l’instant, précise l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise.

 

Les scientifiques étudient les gaz volcaniques

Le Piton de la Fournaise est entré en éruption le 19 septembre dernier, à 7h48, pour la première fois de l’année. D’abord confidentielle à cause des mauvaises conditions météorologiques, l’éruption s’est dévoilée au fil des jours à la faveur d’une météo plus clémente.

Si elle attire toujours autant le public, chaque éruption fait l’objet d’une attention très particulièrement des scientifiques de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Mardi 27 septembre, ils étaient sur le site éruptif en compagnie de membres du Laboratoire GoéSciences Réunion pour étudier la chimie des gaz volcaniques.

Des mesures des gaz du panache qui s’échappe du cône éruptif ont été effectuées, ainsi que dans le sol autour de la fissure éruptive en amont du cône. Des prélèvements de gaz et des projections volcaniques ont également été fait pour analyse en laboratoire.