Piton de la Fournaise : la coulée de lave encore loin de la RN2

catastrophes naturelles
Volcan Piton de la Fournaise 2ème éruption de 2021 221221
©IPR
Débutée mercredi, l’éruption du Piton de la Fournaise en est à son quatrième jour, avec une intensité très fluctuante ces dernières 24 heures. Il y a depuis deux jours une activité en tunnel de lave, des fontaines de lave pas très élevées et le front de coulée, lui, continue à avancer lentement.

Le Piton de la Fournaise continue son show en ce jour de Noël ! Sur les dernières 24h, l'amplitude du trémor éruptif (indicateur d’une émission de lave en surface) montre des fluctuations, qui peuvent être liées soit :

- au cône en cours d’édification qui subit des phases de construction et de démantèlement, influant ainsi la vitesse des débits de lave

- soit à des libérations ponctuelles de poches de gaz piégées dans les conduits d’alimentation qui peuvent être libérées soudainement entrainant une augmentation du trémor avec une certaine périodicité

L’amplitude du trémor se situe ce matin à environ 20% de son amplitude initiale.

Des tunnels de lave apparaissent

Depuis jeudi soir, à la faveur de la fermeture du cône éruptif, une activité en tunnels de lave s’est mise en place au pied du cône. Ces tunnels s’étendent sur une longueur d’une centaine de mètres avant que la coulée ne ressorte en un chenal unique plus en aval.

 

Des "petites" fontaines de lave

Les observations sur site montrent que le régime de fontaines de lave au sein du cône, bien que toujours actif, est faible et les fontaines de lave ne dépassent la hauteur du cône, soit 15 mètres, que de manière intermittente.

 

Un front de coulée qui avance lentement

Le front de la coulée, en graton, actuellement sur une zone relativement plate, ne se déplace que très lentement. Entre le 23 et le 24 décembre, le front avait progressé de moins de 100 m et se situait aux alentours de 7,6 km de la route nationale 2 .