Piton de la Fournaise : pluie de cheveux de Pelé dans le sud de l'île

catastrophes naturelles
Pluie de cheveux de Pelé au Tampon
©Ludovic Quintual
Alors que l'éruption de La Fournaise poursuit sa progression avec une activité soutenue, des cheveux de Pelé font leur apparition, notamment dans les régions près du volcan. Des filaments de lave transportés par le vent et qui inquiètent les éleveurs.
Plusieurs habitants de l'île, se sont réveillés ces derniers jours, sous une pluie de verre. Il s'agit plus précisément de filaments de lave. Fins d'un demi-millimètre, très légers et longs, on les surnomme, les " cheveux de Pelé ", nom de la déesse du feu, dans la mythologie hawaïenne. Ce phénomène se forme lorsque les projections de lave émises au niveau des fontaines de lave se font étirées et transportées par le vent. 

Cette pluie de cheveux de Pelés est particulièrement localisée dans la région du Tampon et de la Plaine des Cafres, près du sommet du Piton de la Fournaise. Ces habitants ont été stupéfaits de voir tomber du ciel ces filaments par centaine. Ludovic vit à Pont d'Yves et n'a pu s'empêcher d'immortaliser ce phénomène. 
 
Cheveux de pelé dans le jardin de Ludovic Quintual au Tampon, Pont d'Yves ©Ludovic Quintual

Un fort panache de gaz, recouvre actuellement, la partie sommitale du Piton de la Fournaise. Des pics de dioxyde de soufre, SO2 ont été relevés sur les stations de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise situées sur le pourtour de l’Enclos Fouqué, ainsi que par l’Observatoire Réunionnais de l’Air dans la région du Tampon et de La Plaine des Cafres. Ces pics de SO2 sont liés à ce regain d’activité et au vent qui rabatte le panache de gaz lié à l’éruption vers ses secteurs. Conséquence, des cheveux de Pelé ont été reportés dans ces régions. 
 

L'inquiétude des éleveurs


Ces filaments de lave sont redoutés par les éleveurs. En effet, les cheveux de Pelé peuvent représenter un risque pour les cultures et les élevages. Ces filaments de lave sont dangereux pour la santé des hommes et des animaux. Ces aiguilles sont tranchantes comme du verre et peuvent perforer le système digestif. 
De nombreux éleveurs n'ont pas hésité à relayer leur inquiétude via les réseaux sociaux. A l'image de Manuella, éleveuse de boeufs péi qui publiait ce matin : " La quantité de cheveux pelés ce matin au nez bœuf c'est incroyable sur la route, dans l'herbe, inquiète pour nos animaux ".
 
Sur la région du volcan, ces filaments de verre se sont même amassés et entremêlés formant des bottes de cheveux de Pelés.