réunion
info locale

Piton de La Fournaise : l'activité souterraine se poursuit derrière les nuages

découverte
Volcan nuages
©Fabrice Floch (Réunion 1ère)
L'éruption du piton de La Fournaise se fait attendre. L'activité souterraine reste intense. Tous les capteurs de l'Observatoire confirment une arrivée magmatique dans le réservoir principal. L'inflation du dôme est là pour confirmer les données recueillies depuis le début du mois. 
Les conditions météorologiques, de ce lundi 3 juin 2019, sont défavorables. Toutes les caméras de l'Observatoire Volcanologique du Piton de La Fournaise filment une véritable purée de pois. 
Les scientifiques de la Plaine-des-Cafres disposent, aujourd'hui, des outils qui permettent de suivre l'évolution des événements en aveugle.
Diagramme de l'activité Piton de la Fournaise 1 juin 2019
llustration de la déformation sur 2 mois. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas) (cf. localisation sur les cartes associées). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions. ©OVPF.IPGP
 

Une légère diminution des émanations gazeuses


Le dernier bulletin note que sept éboulements se sont produits dans l'enclos et que quatre séismes ont été enregistrés au niveau du cône sommital. 
Les émanations de dioxyde de soufre SO2 restent, pour le moment, proche ou au-dessous du seuil de détection, alors que celles de dioxyde de carbone COrestent élevées et stables du côté de la Plaine-des-Cafres. En revanche, elles diminuent rapidement à proximité du gîte du volcan. Les spécialistes écrivent sur le site de l'ipgp.fr que des éboulements dans la région du nez coupé de Sainte-Rose.  

 
Publicité