Piton de la Fournaise : le magma remonte, une éruption est possible à moyen terme

catastrophes naturelles
Aline Peltier volcan
La directrice de l'Observatoire Volcanologique du Piton de La Fournaise connaît bien l'éruption d'avril 2007. A l'époque doctorante, Aline Peltier était au cœur de l'action de ce phénomène hors-norme. ©Loïs Mussard
Le Piton de la Fournaise va-t-il entrer en éruption ? Le volcan est agité ces derniers jours. Ce mardi 23 juin, le magma remonte des profondeurs vers le réservoir qui se situe à moins de 2 km du sommet.
Que nous réserve le Piton de la Fournaise ? Va-t-il vers sa troisième éruption de l’année à La Réunion ? Le volcan est agité ces derniers jours.
 

Un scénario classique avant une éruption

"Le magma remonte des profondeurs vers le réservoir superficiel, qui se situe à moins de deux kilomètres du sommet du volcan", explique Aline Peltier, joint par Réunion La 1ère. Selon la directrice de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise, "ce scénario est classique avant une éruption possible à moyen terme, à condition que le processus ne s’arrête pas en cours de route".
  

Sismicité et gonflement

Depuis le 16 juin dernier, les scientifiques de l’Observatoire ont noté une reprise de la sismicité sous le volcan. Dix-huit séismes volcano-tectoniques superficiels ont été enregistrés entre le 16 et le 22 juin.

Cette sismicité est accompagnée d’une reprise de l’inflation de la base et du sommet du Piton. Cela signifie qu’il y a une pressurisation du réservoir magmatique superficiel. La question est maintenant de savoir si le magma va remonter jusqu’à la surface pour offrir la troisième éruption de l’année ?

L’Observatoire rappelle que "cette recharge du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompt, mais elle peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption".
 

Vers la troisième éruption de l'année ?

La dernière éruption du Piton de la Fournaise remonte au 2 avril dernier. Le volcan était entré en éruption en plein confinement. L'activité avait duré quatre jours sur le flanc Est de l'édifice. La coulée de lave s'était arrêtée à deux kilomètres de la route nationale. Si l'activité se poursuit et donne lieu à une éruption, il s'agira de la troisième de l'année.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live