Des plages végétalisées pour la ponte des tortues

environnement
Atelier végétalisation plage Cap Champagne 230818
©Réunion la 1ère
Atelier plantation ce jeudi sur la plage du Cap Champagne. Différentes espèces seront plantées sur toute la côte Ouest pour favoriser le retour de la ponte des tortues. Une mesure qui vient compenser du chantier de la NRL.
 
C’est sous la houlette du centre d’étude et de découverte des tortues marines que les ateliers se déroulent. Des ateliers ouverts au public durant lesquels il est sensibilisé à la nécessaire préservation du milieu pour permettre aux animaux marins, tels que les tortues marines, de revenir sur le littoral réunionnais.
 
Atelier végétalisation plage Cap Champagne 230818
©Réunion la 1ère
Par le passé, elles fréquentaient en masse les plages de l’Ouest, où elles venaient pondre. Hélas ce n’est plus le cas depuis un certain nombre d’années. L’objectif est donc de les faire revenir. Selon le centre, le remplacement de la végétation permettrait ce retour.

Ce jeudi 23 août, c’est donc à Cap Champagne que l’atelier de plantation se déroulait. Près d’une dizaine d’espèces, lianes, Patate à Durand, Manioc, Bord de mer, Veloutier, Mahots ou encore Latanier rouge, doivent ainsi être réintroduites.

Pour cela, 30 agents ont été formés pour effectuer la végétalisation. Semis, bouturage, marcottage, ils produisent ainsi les végétaux et les plantent sur les sites. Outre la plage du Cap Champagne, d’autres seront également végétalisées. Ainsi, pas moins de 8 000 plants seront installés sur 5 hectares de plage de Boucan Canot à L’Étang-Salé.  
 
Atelier végétalisation plage Cap Champagne 230818
©Hubert Debeux (Réunion la 1ère)
Une action financée par la Région Réunion, qui agit ainsi dans le cadre de l’obligation qu’elle a de compenser les travaux de la Nouvelle Route du Littoral en réalisant des mesures pour la préservation des milieux naturels. Ainsi, 80 millions d’euros, soit 5% du budget total, y seront consacrés.


Le reportage de Jean-Marc Seguin.
Reportage ©Réunion la 1ère

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live