Le point sur le transfert de prisonniers présentés comme radicalisés

société
20161013 Prison de Domenjod
©Réunion1ère
Une affaire qui prend l’allure d’une joute entre syndicats de gardiens de prison.
Quatre prisonniers ont été transférés de la prison de Saint-Pierre vers le centre pénitentiaire de Saint-Denis.
Les syndicats UFAP-UNSA de la prison avaient, mercredi, émis des craintes devant le risque d’extension de la radicalisation aux autres prisonniers.
Les 4 détenus transférés étaient présentés comme des djihadistes, prêts à partir pour la Syrie.
 
Ce jeudi, le syndicat FO du centre pénitentiaire déclare qu’aucune information permet de présenter ces prisonniers comme des personnes radicalisées.
Elles ont été transférées simplement pour désengorger la prison de Saint-Pierre
 
En fait deux des quatre personnes sont bien fichées S, mais aucune plainte n’a été déposée à ce jour par le personnel ou l’administration pénitentiaire contre ces prisonniers, pour leur comportement.

En images avec Eric Lainé
©reunion

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live