publicité

Les policiers mis hors de cause: Jimmy Gazar fait appel

Il avait porté plainte contre les policiers du GIPN après avoir perdu son oeil lors des émeutes du Chaudron en 2012. Un non lieu avait été prononcé en mai 2018. Ce matin, Jimmy Gazar était à nouveau devant la justice avec son avocat pour faire appel de cette décision.  

  • Delphine Poudroux / Nathalie Rougeau
  • Publié le
Jimmy Gazar a t'il perdu son oeil à cause d'un tir de flash-ball des policiers du GIPN lors des émeutes du Chaudron de février 2012?  A cette question, la justice avait déjà répondu par un "non lieu" en mai 2018. Le rapport de la police des polices n'ayant pas pu confirmer un tir de flash-ball volontaire, la justice avait conclu à un accident dû à un éclat de grenade par dispersion. 
 

Son avocat demande une reconstitution 


Insatisfait, le dionysien de 42 ans a décidé ce mardi 16 octobre de faire appel du non lieu avec son avocat. Maître Rémi Boniface demande "une reconstitution" car selon lui "les policiers ont menti". Jimmy Gazar, lui, continue d'affirmer qu'on l'a confondu avec un émeutier et qu'il a été pourchassé par les policiers. Des policiers responsables de violence graves selon lui. 

Le délibéré dans cette affaire sera rendu le 6 novembre prochain. 

 
Jimmy Gazar à la cour d'appel - Reportage de Nathalie Rougeau
1 539 683 358

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play