Port du masque obligatoire : les forces de l’ordre vont sévir

coronavirus
Les contrôles du port du masque dans les transports à Saint-Denis.
Les contrôles du port du masque dans les transports à Saint-Denis. ©Imaz Press
Après la prévention vient la sanction. Les forces de l’ordre vont sévir dès lundi pour faire respecter le port du masque, notamment à Saint-Denis. Alors que la situation sanitaire continue de se dégrader, les zones où le masque est obligatoire se multiplient.
Après la pédagogie et la sensibilisation, l’heure est désormais aux sanctions. La Réunion est en zone rouge, le coronavirus circule activement dans l’île, une centaine de nouveaux cas sont confirmés chaque jour et le nombre de clusters continuent d’augmenter. Face à la dégradation de la situation sanitaire, et pour tenter de limiter la propagation du virus, les forces de l’ordre vont durcir le ton dès lundi, à Saint-Denis et partout dans l'île.
 

La majorité respecte le port du masque

Ce samedi 12 septembre, lors d’une conférence de presse, la maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts explique qu’il "est temps de passer aux sanctions". "La majorité des Réunionnais respecte le port du masque et les gestes barrières, mais certains font de la résistance", assure Ericka Bareigts.
  

135 euros d’amende

Dès lundi, les forces de l’ordre vont donc verbaliser à hauteur d’une amende de 135 euros si vous ne portez pas de masque dans une zone où il est obligatoire. Cliquez ici pour retrouver toutes les zones concernées par le port du masque.

Pour Jean-François Lebon, directeur Départemental de la Sûreté Publique, cette nouvelle phase est "essentielle" car "la santé publique est liée à la sécurité de tous". "Avec la police municipale de Saint-Denis, nous travaillons à mieux nous organiser pour être plus présents sur le terrain, pour lutter contre la propagation du virus", explique Jean-François Lebon qui appelle les Dyonisiens et les Réunionnais "à faire preuve de responsabilité", car "devoir verbaliser est un échec", selon lui.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :
Coronavirus : contrôles plus stricts dès lundi, les amendes vont tomber
 

Les associations mobilisées à Saint-Denis

De son côté, à Saint-Denis, Ericka Bareigts affirme que les associations de quartiers vont continuer les actions de sensibilisation dans les zones les plus touchées par le coronavirus.

Des nouvelles journées de tests de dépistage destinées au grand public seront également organisées dès la semaine prochaine dans le centre-ville de Saint-Denis. Actuellement, la plupart des clusters est localisée dans le chef-lieu.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live