Blocage du canal de Suez : vers une saturation du Grand Port Maritime de La Réunion ?

océan indien le port
Le Grand Port Maritime de La Réunion.
Le Grand Port Maritime de La Réunion. ©Imaz Press

Le blocage pendant plusieurs jours du canal de Suez le mois dernier a des conséquences. D’ici deux semaines, des conteneurs vont arriver en masse à La Réunion. Le syndicat patronal TLF, Transport logistique de France tire la sonnette d’alarme. Le Grand Port Maritime relativise.

A quoi vont ressembler les quais du Grand Port Maritime de La Réunion d’ici deux semaines ? Le blocage pendant plusieurs jours du canal de Suez le mois dernier a des conséquences sur le trafic maritime mondial, y compris à La Réunion.

Le syndicat patronal TLF, Transport logistique de France, ne cache pas son inquiétude. Il dénonce l'inaction du Grand port maritime pour faire face aux milliers de containers qui vont arriver dans les deux prochaines semaines. D'autant que le problème des containers vides qui s’accumulent n'est pas du tout réglé assure le syndicat.

Un afflux de conteneurs

"Faux", répond la direction du Grand Port, qui reconnaît toutefois que les deux prochaines semaines s'annoncent compliquées sur les darses. "Des bateaux ont été retardés, il y aura deux semaines de perturbations, reconnaît Eric Legrigeois, président du directoire du Grand Port maritime. Certains ont été déroutés sur Maurice. Nous aurons donc à un afflux de conteneurs à venir".

"C’est un fait, la situation est délicate, mais l’alerte de TLF est excessive, selon Eric Legrigeois. Nous sommes dans des volumes gérables par le Port. Nous avons profité des semaines avec moins d’import pour gérer les conteneurs vides et les faisant quitter les terre-pleins".

Hausse des prix et pénurie de produits ?

Le syndicat patronal TLF, Transport logistique de France s’inquiète aussi de l’état dans lequel vont arriver les produits alimentaires présents dans ces conteneurs. "La majorité proviennent d’Europe et vont être acheminés à La Réunion par des voies détournées, explique le vice-président de TLF Réunion, Alexandre Rabusseau. Ces produits alimentaires seront soient périmés, soit sur le point de l’être. S’ils sont encore consommables, ils auront eu un coût d’acheminement tellement important qui va se répercuter sur le consommateur. Forcément le prix du paquet de pâtes augmentera inévitablement".

Selon le syndicat, des ruptures de stocks et des pénuries de certains produits sont à craindre dans les magasins.

Déjà perturbé par la crise sanitaire mondiale, le trafic maritime subit un nouveau coup dur avec les conséquences de ce blocage du canal de Suez qui aura duré une semaine.