Pour soulager les conteneurs en souffrance, la ville du Port met 7 000 m2 à disposition du Grand Port Maritime

transports le port
Les conteneurs s'entassent au Port-Est. (photo d'illustration).
Les conteneurs s'entassent au Port-Est. (photo d'illustration). ©Imaz Press
Pour soulager la logistique portuaire, la ville du Port annonce, ce mercredi 16 décembre, qu’elle met 7 000 m2 à disposition du Grand Port Maritime de La Réunion. Depuis des mois, des milliers de conteneurs sont en souffrance au Port.
La ville du Port met à disposition du Grand Port Maritime, 7 000m2 pour les conteneurs vides en souffrance. Dans un communiqué publié ce mercredi 16 décembre, le maire, Olivier Hoarau, explique que "cette solution vise à débloquer la chaîne logistique de La Réunion et à faire en sorte que l’outil portuaire ne soit pas affecté au point de ne plus fonctionner".
 

Les flux de marchandises perturbés

Depuis plusieurs mois, des milliers de conteneurs sont en souffrance au Port. Les professionnels du transport et de la logistique rencontrent de grandes difficultés de gestion des conteneurs vides. Les flux de marchandises ont été perturbés par la crise sanitaire internationale et les différents confinements. Pour le maire, Olivier Hoarau, cette situation "risque d’entraver très sérieusement la vie économique de l’Île". Il dénonce "le mutisme affligeant des collectivités chefs de file en matière de compétence économique".
 

Jusqu’à 3 500 conteneurs en souffrance

Le 2 décembre dernier, plus de 3 500 conteneurs vides s’entassaient sur le Grand Port Maritime bloquant ainsi toute la chaîne logistique. Il y a deux jours, deux navires de la compagnie maritime MSC sont arrivés dans l’île pour récupérer entre 1200 et 1500 conteneurs de 20 pieds. De quoi soulager en partie la logistique déjà saturée en cette période de fin d’année et d’arrivée de produits de fête dans l’île.
 

Les compagnies maritimes

En attendant que "les compagnies maritimes et les acconiers retrouvent une organisation efficiente pour l’évacuation des conteneurs vides", la ville du Port met à disposition "à titre précaire et temporaire", cette "assiette foncière de 7 000 M2 à proximité de l’enceinte portuaire". "Le Port est, et doit rester le cœur économique de La Réunion", conclut Olivier Hoarau.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live