Soupçons de corruption : Olivier Hoarau s’exprime sur les réseaux sociaux

politique le port
Le maire du Port, Olivier Hoarau.
Le maire du Port, Olivier Hoarau. ©Imaz Press

Au lendemain de sa mise en examen pour corruption et blanchiment, le maire du Port s’exprime sur les réseaux sociaux. Ce vendredi, Olivier Hoarau prend la parole pour remercier du soutien qui lui a été apporté et assurer les Portois de son engagement.

Il n’avait pas encore pris la parole. Depuis sa mise en examen pour corruption et blanchiment dans l’affaire de l’extension du centre commercial du Cap Sacré Cœur au Port, jeudi 4 février, Olivier Hoarau était resté silencieux. Seul un " je suis toujours le maire du Port " avait été prononcé à la sortie du tribunal.

Remerciements aux soutiens

Ce vendredi 5 février, le maire du Port s’exprime sur les réseaux sociaux. Sur sa page Facebook, Olivier Hoarau adresse ses remerciements à ceux qui lui ont apporté de « nombreux messages de soutien et de sympathie » ces derniers jours.

Cette épreuve a été difficile pour moi, pour mes proches et je le sais, pour vous aussi », écrit-il, avant d’ajouter « je vous assure que je serai toujours présent à vos côtés ".

Le maire du Port réaffirme son engagement

Le maire du Port veut ainsi faire part de son engagement auprès de ses soutiens. Il affirme ainsi qu’il continuera à " honorer [votre] confiance avec un sens encore plus aiguë d’exigence et de résilience afin de continuer à garantir les intérêts de la Ville du Port ".

Olivier Hoarau adresse enfin un " mi di a zot mèrsi " aux " militants, aux sympathisants, aux agents municipaux ", mais aussi à toute l’équipe municipale, aux Réunionnais et " en premier, à tous les Portoises et Portois ".

Olivier Horau dans la courses des Régionales

Un "mèrsi" pour un large public donc, il faut dire que cette figure montant du paysage politique réunionnais s’est lancé depuis plusieurs mois dans la course des élections régionales. Un pari audacieux pour le maire du Port qui souhaite prendre de l’ampleur au-delà de sa commune, en s’affranchissant de la tutelle d’Huguette Bello.

Lorsqu’en octobre 2020, il annonce sa candidature comme tête de liste pour les prochaines élections régionales, Olivier Hoarau tente une échappée en solitaire courageuse mais risquée. Il quitte les négociations officielles avec les partis de gauche et surtout rompt avec Huguette Bello, la présidente de son parti, le PLR.

Dans le top 3 des maires les plus populaires

C’est d’ailleurs en la suivant comme suppléant lors des législatives de 2012 sous les couleurs du PLR qu’il avait déjà rompu avec son parti précédent, le PCR, et avec Jean-Yves Langenier qui l’avait fait entrer au conseil municipal du Port en 2008.

Une rupture qui a payé puisqu’il a remporté deux fois de suite les municipales en 2014 et 2020, qu’il a fait son entrée au Conseil régional en 2018 et que le dernier baromètre SAGIS - La 1ère plaçait en septembre dernier ce fonctionnaire territorial de 45 ans dans le top 3 des maires les plus populaires.

Mais plombé par l’affaire du Cap Sacré Cœur, Olivier Hoarau risque cette fois de se trouver bien seul. Huguette Bello et Ericka Bareigts seront, elles, peut-être, débarrassées de ce concurrent trop pressé.