Tentative d'extorsion de fonds : les Morby jugés en comparution immédiate

faits divers le port
Arrivée des Morby (Steven et Jean Danio) à Champ Fleuri Avril 2021
En garde à vue à Malartic depuis le début de semaine, Jean Danio et Steven Morby ont été conduits par les hommes du RAID au palais de justice de Champ Fleuri ce mercredi matin ©Willy Thévenin

Jean Danio Morby et son neveu Steven doivent répondre de tentative d’extorsion de fonds et de biens ce mercredi, devant le tribunal judiciaire de Champ-Fleuri. Ils sont soupçonnés d’avoir fait chanter un entrepreneur sudiste à la suite d'un banal accident de la circulation.

Jean Danio Morby et son neveu Steven doivent être jugés ce mercredi après-midi selon la procédure de comparution immédiate, à Champ Fleuri. Ils sont arrivés très tôt ce matin au palais de justice, escortés par l'unité du RAID 974. Une précaution prise par les forces de l'ordre au vu du lourd passé judiciaire des deux intéressés et du risque de débordement possible sur place, avec la venue attendue de leurs proches.

Il leur est reproché des faits de tentative d'extorsion de fonds et de bien. Les Morby sont soupçonnés d’avoir fait chanter un entrepreneur sudiste, à la suite d'un accident de la circulation, survenu à Saint-Pierre, le 31 juillet dernier. Ce jour-là, ce patron d'une société de construction percute un autre véhicule au volant de sa Porsche Cayenne.

10 000 euros puis 40 000 euros

Jean Danio et Steven Morby ne sont pas directement concernés par l'accrochage mais ils y voient apparemment un moyen de se faire "un peu d'argent". Les deux caïds s'arrêtent et se plaignent d'avoir roulé sur des débris de l'accident. Les Morby proposent proposent d'abord aux conducteur de la Porsche Cayenne de leur verser 10 000 euros pour que l'un d'eux prenne sa place au volant avant l'arrivée des gendarmes.

L'entrepreneur qui a effectivement bu refuse leur proposition mais les Morby ne vont pas s'arrêter là. Le 1er août, alors que leur victime est entendu chez les gendarmes, Jean Danio et Steven rendent à son domicile et croisent l'un de ses proches. Ils réclament cette fois-ci 40 000 euros pour les dégâts causés à leur voiture, une Mercedes non assurée ...mais aussi la Porsche Cayenne !

Jean Danio et Steven vont alors harceler leur cible au téléphone pour qu'elle cède. Pas de chance pour eux, le chef d'entreprise s'est tourné vers la police. C'est ainsi que les deux caïds se sont retrouvés en garde à vue en début de semaine.