publicité

Pousse à Maurice : 12 personnes interpellées après l'agression d'un policier

Ardash, l'agresseur du policier, dimanche lors d'une pousse à Goodlands, a été placé en détention provisoire après un rapide passage devant la Cour de Pamplemousses. 11 autres suspects ont été interpellés. Ils ont reconnu avoir saccagé la voiture et la maison du policier dans la soirée, dimanche ! 

© Capture d'écran YouTube
© Capture d'écran YouTube
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
L'île Maurice est encore sous le choc de l'agression d'un policier, dimanche 9 septembre 2018, à Goodlands. Les pousseurs, non-contents d'avoir agressé le représentant des forces de l'ordre qui tentait de mettre un terme à leur rallye sauvage, se sont rendus à son domicile pour saccager sa maison et sa voiture. 
Les autorités n'ont pas tardé à réagir. Le surnommé Ardash, auteur des coups, est en détention provisoire. Il est accusé de "rébellion". 11 de ses amis ont également été appréhendés, ce mardi 11 septembre 2018. Ils ont reconnu être les auteurs du saccage de la maison et la voiture du policier, dimanche soir. Ils seront déférés devant le juge dans la journée nous apprend lexpress.mu.

Vivre son "Fast and furious" 

L'île Maurice est confrontée à l'explosion de la pousse et de ces excès. Cette mode, installée depuis des années à La Réunion, a pris une ampleur considérable. Tous les week-ends, des cyclomotoristes, des motards où des automobilistes se regroupent pour vivre, leur part de Fast and Furious. Ils se lancent sur les routes ouvertes à la circulation dans des "rallyes" dangereux pour eux comme pour les simples usagers qui les croisent. 

Des terres offertes pour construire des circuits

Certes, il est excessif de lier cette pratique avec les 116 morts sur les routes mauriciennes depuis le début de l'année 2018, mais la vitesse et l'alcool, là-bas comme ici, sont les premières causes de la majorité de ces accidents mortels. Jonathan, organisateur de rallye illégal, a confié à defimedia.info : "malgré le risque, les pilotes sont toujours plus nombreux, c’est la montée d'adrénaline qui les pousse à enfreindre la loi." 
Afin de mettre un terme à ces pousses illégales, les autorités ont annoncé qu'elles allaient mettre 52 arpents de terre à la disposition d'investisseurs pour la construction de circuits.
Rallye illégale à l'île Maurice 

 






 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play