réunion
info locale

Les précautions à prendre pour faire du sport pendant les fortes chaleurs

sport
Sport et fortes chaleurs
©Réunion La 1ère
Le soleil continue de briller sur l’île, mais pas de quoi décourager certains irréductibles qui continuent à pratiquer une activité sportive. Les plus motivés d’entre eux le font même en extérieur, ce qui demande de prendre des précautions particulières.
En pleine période estivale, pratiquer une activité sportive se révèle être un véritable parcours du combattant, plus encore que d’habitude. Alors que la température extérieure peut facilement avoisiner les 40 degrés en plein soleil, le simple fait d’enfiler une tenue adéquate peut faire suer à grosses gouttes. Pour les plus motivés qui voudraient tout de même sauter dans leur jogging, "de nombreuses précautions sont à prendre", souligne Philippe de Chazournes, médecin du sport.

Regardez le reportage de Johnny Lerivain et Alexandra Pech : 
©reunion
 

S’hydrater intensément

La première chose à faire lorsque l’on fait du sport est de penser à s’hydrater. Cette recommandation est encore plus précieuse quand la chaleur s’intensifie. En effet, lorsqu’il fait chaud, la température du corps augmente, rajoutez-y un effort physique supplémentaire et on peut vite frôler la surchauffe.

Pendant les périodes de grandes chaleurs, le corps humain peut évacuer jusqu’à 2,5 litres d’eau par heure, en transpirant. Il faut donc compenser en ayant toujours une bouteille d’eau à proximité. Le taux de sel présent dans l’organisme diminue aussi lors d’efforts physiques. Lorsqu’il fait chaud, cette perte s’intensifie. Pour le docteur De Chazournes, il faut privilégier l’eau salée. Il ne faut donc pas hésiter à rajouter une pincée de sel dans sa gourde. Il est également important de ne pas attendre d’avoir soif pour boire : c’est le signe que la déshydratation a déjà débuté. Le professionnel de la santé est formel : "il faut boire beaucoup plus que ce qu’on aurait envie".
 

Bien choisir son horaire

S’il faut s’hydrater tout au long de la journée, l’activité sportive elle, ne doit pas se dérouler entre 12h et 16h, les heures les plus chaudes. Arnaud Rabenantoandro, éducateur au club de tennis de Champ Fleuri et Lucien, jeune licencié, l’ont bien compris. Même s’ils n’ont pas encore rangé leur raquette, ils ont aménagé leurs horaires d’entraînement en raison des fortes températures.

Ils viennent tôt le matin et restent jusqu’à 10h30 maximum. Ils font attention à leur santé également, peut-être plus qu’en temps normal : "on boit beaucoup et la crème solaire est obligatoire, sinon on grille. On perd beaucoup d’eau donc on fait une pause environ toutes les 15 minutes", précise Arnaud. Pour Lucien : 
 

"c’est dur de jouer sous ce soleil, alors on ne force pas trop. Au niveau des pieds ça chauffe, il faut avoir de l’endurance et un bon équipement".

 

S’équiper efficacement face au soleil

En plus de chaussures adaptées, il faut s’habiller en fonction de la température. Par exemple, le noir, même s’il est seyant, absorbe les rayons du soleil et garde la chaleur. Il faut donc lui préférer des couleurs claires. Les tissus légers, amples et respirant sont également à privilégier.

Le constat est le même pour les sports aquatiques : "les risques sont les mêmes dans l’eau, que ce soit au lagon ou en piscine", rappelle le docteur. Il est ainsi vivement conseillé de se baigner avec un tee-shirt et une casquette, tartiné de crème solaire.

Il faut également briser l’idée reçue selon laquelle se couvrir permettrait de transpirer plus et donc d’éliminer plus de toxines. Cela vaut pour les coupe-vent par exemple. Le docteur De Chazourne alerte :
 

"Courir avec un K-way n’a aucun sens physiologique ni médical. Transpirer pour éliminer les déchets et aller mieux ne sert à rien, ils partiront sans. S’obliger à transpirer peut même être dangereux".

 

Les coups de chaud, des risques réels pour la santé

Faire du sport sous le soleil peut être fatal. En effet, à s’activer alors que les températures sont élevées, on risque l’hyperthermie. A l’inverse de l’hypothermie, plus connue et qui arrive lorsque le corps refroidit, l’hyperthermie est une surchauffe qui peut dérégler l’organisme. Lorsqu’il est trop chaud, le corps ne sait plus se gérer ce qui peut entraîner un malaise voire même un arrêt cardiaque.

Il est donc indispensable d’adapter son entraînement lorsqu’il fait chaud avec des séances moins longues et moins intenses. Le docteur De Chazournes rappelle aussi les règles élémentaires à suivre comme celle de "ne pas faire de sport quand on a la grippe ou de la fièvre".
 
Publicité