réunion
info locale

Le préfet recevra cet après-midi les associations de protection de l’errance animale

société
Le préfet recevra cet après-midi asso militantes animaux
©Etheve Precilla
Après 11 jours de grève de la faim devant la préfecture de Saint-Denis, le porte-parole de l’association Milit’Active 974, Francis Kubezick, va être reçu ce mardi après-midi par le préfet de La Réunion. Une première prise de contact pour trouver une solution sur l’errance animale.
Installé sous son chapiteau devant la préfecture, Francis Kubezick prépare de la pâtée et des croquettes pour ses huit chiens qui lui tiennent compagnie depuis 11 jours. Le porte-parole de l’association Milit’Active 974 ne boit que de l’eau et du thé pour tenir mais cette alimentation commence à affaiblir son corps. Quel que soit son état physique, le gréviste de la faim est déterminé à continuer son combat. Son seul but reste le même : interpeller les élus locaux concernant l'errance et la maltraitance animale.

Rejoint par d’autres associations, Francis Kubezick sera reçus ce mardi après-midi à 17h par le nouveau préfet de La Réunion, Jacques Billant. Une première prise de contact pour exposer la situation critique qui sévit sur l'île. Le porte-parole de Milit’Active 974 salue le geste du représentant de l’Etat sans s'attendre à des actions dans l'immédiat.

C’est la première fois en 30 ans qu’on est reçu par le préfet pour parler de cette cause, souligne le gréviste.
 

 
400 000 chiens et chats errants selon les associations

 
La situation des chats et des chiens errants est alarmante dans l’île. Mais le porte-parole de Milit’Active est convaincu que cette cause interpelle tous les Réunionnais. Sa revendication reste la même : la stérilisation plutôt que l’extermination des animaux.
 

Selon les chiffres officiels, on en compte 73 000 mais nous et d’autres associations de protection animale, on dénombre 400 000 chiens et chats abandonnés. nous explique Francis Kubezick.


En attendant cette rencontre, Francis Kubezick poursuit sa grève de la faim devant la préfecture à Saint-Denis accompagné de ses huit chiens.
 
Publicité