Prélèvement à la source : " cela fonctionne " selon la direction générale des finances publiques

impôts
20141002 Impots
©Réunion1ere
Si les premiers effets du prélèvement à la source, mis en place au 1er janvier, ne se voient pas encore, les inquiétudes sont pourtant bien là du côté des contribuables. La direction générale des finances publiques tentent donc de rassurer.
 
Tout cela fonctionne, assure la direction générale des finances publiques ce lundi 7 janvier. La réforme du prélèvement à la source est entrée en vigueur au 1er janvier 2019, après de nombreux atermoiements. Désormais en place, la plupart des contribuables n’en ont pas encore vu les effets.
 

" Tout cela fonctionne "


Si de nombreux contribuables attendent que les fiches de paie tombent à la fin du mois pour jauger les effets du prélèvement à la source, d’autres en ont déjà eu un aperçu. La direction générale des finances publiques indique en effet ce lundi 7 janvier que des prélèvements ont déjà été effectués au début du mois.

Les allocations chômage ou encore les retraites complémentaires ont été les premiers revenus prélevés. Selon le directeur des Finances publiques de La Réunion, Gilles Deshayes, les prélèvements " fonctionnent ". Au milieu du mois, les indépendants et les revenus fonciers seront à leur tour prélevés. Les salaires le seront à la fin du mois.
 
direction des finances publiques prélèvement à la source 070119
©Stéphane Enilorac (Réunion la 1ère)
 

La direction générale des Finances publiques se dit prête


En attendant, de nombreux contribuables semblent inquiets. Difficile de comprendre comment va réellement s’appliquer le prélèvement à la source, sans en avoir eu d’exemple concret. Pourtant, du côté des finances publiques, on se dit prêt.

Le directeur ajoute que les agents s’attendaient à recevoir plus de personnes à la recherche d’informations, durant les trois premiers jours de ce mois de janvier. Pour l’heure, 380 sont venues dans les centres des impôts de l’île à ce sujet.
 
direction des finances publiques prélèvement à la source 070119
©Stéphane Enilorac (Réunion la 1ère)
Côté entreprises, 1 500 doivent encore remplir leur déclaration sociale nominative. Si cela n'est pas fait dans les temps, leurs salariés ne seront pas soumis au prélèvement à la source et pourraient se voir obligés de payer leur impôt sur le revenu en septembre. Les patrons peuvent profiter de l'offre simplifiée et gratuite proposée par le réseau des URSAFF ou faire appel aux services d'un expert-comptable.

Ainsi, depuis le 2 janvier, le site internet des impôts permet aux contribuables de modifier leur situation. Un nouveau numéro de téléphone a également été mis en place pour renseigner les contribuables, il s’agit du : 0809 401 401. En revanche, il n’est disponible qu’aux heures de métropole, à savoir de 11h30 à 21h.


Les syndicats restent inquiets


Magalie Billard, secrétaire départementale de Solidaires Finances publiques, craint pourtant que les choses ne passent pas toujours bien, notamment au moment du rush attendu fin janvier - début février. Elle réclame ainsi des renforts et une meilleure formation des agents.
 

" Les agents ont été formés en fin d'année, 48 heures en catastrophe sur des cas vraiment basiques", souligne-t-elle. 



Les précisions de Stéphane Enilorac.

Impôt sur le revenu : le point sur le prélèvement à la source