Première nuit sous couvre-feu pour 4 communes de La Réunion

coronavirus le port
coronavirus covid controles premiere nuit couvre-feu La Possession 120221
©Préfecture de La Réunion

Le couvre-feu est entré en vigueur hier soir, vendredi 12 février, à 22h dans 4 communes de La Réunion. Les habitants de La Possession, du Port, de Saint-Leu et de Saint-Louis qui souhaitent se déplacer entre 22h et 5h doivent présenter une attestation.

Le couvre-feu annoncé mercredi dernier par le préfet de La Réunion pour les communes de La Possession, du Port, de Saint-Leu et de Saint-Louis est entré en vigueur hier soir, vendredi 12 février, à 22h. Sur ces 4 communes, les taux d’incidence ont dépassé le seuil d’alerte du couvre-feu. Il a donc été instauré de 22h à 5h pour les 15 jours à venir au moins.

Des contrôles préventifs pour le premier soir

Pour l’occasion, les forces de l’ordre étaient déployées. A La Possession ou à Saint-Louis, des contrôles ont été menés par la gendarmerie. 70 gendarmes étaient mobilisés pour la soirée, avec à leurs côtés la police municipale des communes concernées.

Des contrôles préventifs pour ce premier soir de couvre-feu. Aucune amende n’a été donnée, les forces de l’ordre tenaient avant tout à prévenir la population pour lui faire prendre conscience de la mesure. Les personnes qui désirent se déplacer durant les heures de couvre-feu, soit entre 22h et 5h doivent en effet présenter une attestation de déplacement dérogatoire et justifier d’un motif pour circuler.

Reportage de Réunion la 1ère.

Couvre-feu dans 4 communes : des contrôles préventifs pour la première soirée ©Réunion la 1ère

Une attestation de déplacement dérogatoire à présenter

Les motifs autorisés sont les déplacements dans le cadre de l’exercice de l’activité professionnelle ou pour se rendre ou revenir du travail, les déplacements pour des raisons de santé urgentes ou encore les déplacements pour motifs familiaux comme l’assistance aux personnes vulnérables.

Le défaut d’attestation, ou de motif justifié, sera dorénavant sanctionné par une amende de 135 euros. Les forces de l’ordre seront mobilisées chaque soir durant la période de couvre-feu, indique le Général Pierre Poty, commandant de la Gendarmerie de La Réunion.

Une mesure soutenue, mais aussi contestée

C’est très très bien, il y a presque personne sur la route, tous les gens sont bien rentrés chez eux ", explique une Possessionnaise qui regagne son domicile. Une femme de retour du travail estime, elle, qu’il faudrait aller plus loin en mettant en place un confinement pour " arrêter tout ça, comme la première fois ". Avec le couvre-feu le soir, les personnes se déplacent tout de même d’une commune à l’autre en journée et le risque de propagation du virus reste présent, selon elle.  

Pour d’autres personnes, la mesure est " un peu incohérente ".