PROJET ISOPOLIS : en quête du bonheur sociétale réunionnais

environnement
Projet ISOPOLIS
Projet ISOPOLIS - en quête du bonheur sociétale réunionnais ©Loïs Mussard
Dans le cadre du projet ISOPOLIS, un groupe de chercheurs de La Réunion se mobilise pour améliorer la société réunionnaise. Depuis le début de la semaine de nombreux colloques sont mis en place pour faire émerger les pistes les plus prometteuses.

18 scientifiques se sont embarqués dans un projet scientifique, dont l'objectif est d'optimiser le mieux-être et le mieux vivre, afin d'améliorer la société réunionnaise dans son ensemble. Les expérimentations ne se font pas dans les laboratoires, mais à l’échelle de toute l’île. 

(Re)voir le reportage de Réunion La 1ère : 

Projet ISOPOLIS : le bonheur péï ou comment mailler les mondes

20 mois de réflexion 

Comprendre comment mesurer la force du vent et sa direction. Ou encore, capter le temps d'ensoleillement et le taux d'humidité dans l'air. 

Pendant 20 mois, les porteurs de projet issus de la société civile ont noué des liens avec des techniciens, des entrepreneurs et des financeurs pour transformer les idées en réalisations. 

Le projet ISOPOLIS, c'est quoi ? 

ISOPOLIS est un outil au service de l’innovation sociétale à La Réunion. Le projet vise à concevoir, expérimenter, évaluer et essaimer de nouvelles méthodes d’action et pour se faire : "il faut un maillage entre la société civile, le monde scientifique économique et politique local", explique Jaëla Davakarne, la coordinatrice du projet. 

A l'initiative du projet, l’Institut de Recherche et de Développement (IRD) en partenariat avec ISOLIFE, RISOM et le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), avec le soutien de l’Europe et de la Région Réunion. ISOPOLIA est propulsé par RISOM-Anima, l’association d’animation du mouvement citoyen RISOM, en partenariat avec l’IRD.