Protocole sanitaire de rentrée scolaire : "on continue de naviguer à vue", estiment les syndicats d'enseignants

éducation
Rentrée des classes
Reprise de l'école le 22 juin 2020 ©ImazPress
A 5 jours de la rentrée scolaire des élèves réunionnais, le nouveau protocole sanitaire ne convainc pas. Ce mercredi, la nouvelle rectrice rencontrent les syndicats de l’Education nationale pour évoquer l’adaptation locale présentés hier.
Les syndicats enseignants rencontraient ce mercredi 12 août au matin la nouvelle rectrice de l’académie de La Réunion, Chantal Manès-Bonnisseau. L’occasion de lui faire part des différentes revendications qu’ils portent et de leurs inquiétudes quant à la rentrée scolaire qui approche.

Ce jeudi 14 août, les enseignants retourneront dans les établissements afin de préparer l’accueil des élèves à partir du lundi 17 août. Hier, mardi 11 août, l’académie de La Réunion a publié l’adaptation locale du protocole sanitaire national en vigueur pour la rentrée scolaire 2020.

 

Une adaptation locale mais encore beaucoup d’incertitudes


Si cette adaptation locale semble " normale ", selon Jérôme Motet, vice-président du SNALC à La Réunion, elle n’en demeure pas moins une source d’inquiétudes. Pour le syndicaliste, c’est une rentrée " un peu anxiogène " qui s’annonce. Une rentrée qui ne sera pas facile pour les enseignants, ajoute-t-il.

Les représentants des différents syndicats ont ainsi fait part de leurs inquiétudes autour du nouveau protocole sanitaire. Pour Marie-Hélène Dor, de la FSU, des questions se posent autour de sa mise en œuvre, de son efficacité ou encore autour des masques. Qu’en sera-t-il également de l’échelonnement de l’accueil des élèves à l’école maternelle ?

Elle estime que cette rentrée scolaire n’est pas encore " complètement cadrée ", " c’est un peu l’inconnue quand même " reconnaît la syndicaliste.

La représentante du SAIPER UDAS est encore plus catégorique :
 

" Il n’a pas de protocole ! Soyons honnêtes. Autant dans la rue, on se pose la question, de plus en plus, de mettre un masque parce que la situation est quand même critique, il y a un cluster à La Réunion, et pour l’instant, dans nos écoles, on va travailler sans masque. "

Sonia Delrieu, SAIPER UDAS



La syndicaliste ajoute : " on va être un peu des petits rats de laboratoire lundi, on va voir ce qu’il se passe ".  

Les précisions de Michelle Bertil et Daniel Fontaine.
Protocole sanitaire : une copie à revoir pour les enseignants ©Réunion la 1ère

 

Mesures assouplies et septaine pour les voyageurs


Le nouveau protocole sanitaire applicable à la rentrée prévoit des règles assouplies en matière de distanciation physique par exemple. Si elle reste privilégiée, elle ne sera plus quand les conditions ne le permettent pas. En revanche, le masque sera requis pour les collégiens et lycéens en classe si la distanciation d’1 mètre n’est pas possible et face à face ou côte à côte. Il pourra l’être également dans les espaces clos et extérieurs, et lors des déplacements.
 
Les élèves de retour de voyage, ou en contact avec des voyageurs, de la zone Océan Indien ou de Guyane devront respecter un confinement et ne pas se rendre en casse durant 7 jours. Une septaine qui s’appliquera également aux enfants de moins de 11 ans ayant voyagé en métropole, ou en contact de voyageur en revenant. Les élèves de plus de 11 ans, bénéficiant des tests, devront, dans le même cas, porter un masque au collège ou au lycée.

Les personnels de retour de métropole devront porter un masque de façon permanente durant 7 jours et effectuer un test de dépistage Covid à J+7. Ceux revenant de la zone Océan Indien et de la Guyane devront rester en septaine à domicile et effectuer un test à J+7. Ils pourront effectuer du travail à distance.

Pour Marie-Hélène Dor de la FSU, des questions se posent quant à la capacité à vérifier le respect de la septaine, des tests, du port du masque.

La rectrice de l'académie de La Réunion a fait savoir aux syndicats, qu’elle souhaitait les rencontrer à nouveau, sous la même forme, après la rentrée pour faire un bilan. Le dialogue social semble donc pour le moment ouvert.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live