réunion
info locale

Quatre ménages sur dix sont endettés à La Réunion

économie
surendettement en Guadeloupe
Selon une étude publiée par l’IEDOM, à La Réunion, quatre ménages sur dix sont endettés, essentiellement pour du crédit à la consommation. À revenu équivalent, un recours au crédit à la consommation est plus fréquent à La Réunion que dans l’Hexagone.
 
En 2015, quatre ménages réunionnais sur dix sont endettés pour l’achat d’un bien immobilier, pour leur consommation, ou les deux. Ce chiffre ressort d’une étude publiée par l’IEDOM, ce mercredi 28 août.

Les Réunionnais sont moins endettés que les métropolitains (38 % contre 45 %). En effet, souvent ils ne disposent pas de revenus suffisants pour pouvoir s’endetter, notamment pour l’achat d’un logement. Ainsi, 20 % des Réunionnais remboursent un emprunt immobilier, contre 29 % dans l’Hexagone. En revanche, le recours au crédit à la consommation est plus fréquent à La Réunion.
 

Le crédit à la consommation plus fréquent à La Réunion

Selon l’étude, 26 % des Réunionnais ont recours à un crédit à la consommation. À revenu équivalent, ils sont même plus souvent endettés pour ce motif que les résidents de l’Hexagone. L’étude remarque que : "le recours plus fréquent du crédit à la consommation par les Réunionnais s’explique en partie par les besoins de déplacements et donc de financement de leur moyen de transport". Parmi les ménages endettés pour un crédit à la consommation, 70 % le sont pour financer l’acquisition d’un véhicule.

Regardez les précisions de David Perrain, chargé d’étude à l’IEDOM : 

Des emprunts plus élevés à La Réunion

Pour un crédit à la consommation, les Réunionnais s’endettent aussi plus lourdement. "La moitié d’entre eux ont, en 2015, un niveau d’endettement supérieur à 6 600 euros contre 3 600 euros pour les ménages métropolitains. Cet écart peut s’expliquer par le prix plus élevé des voitures à La Réunion, et notamment des voitures neuves (24 % plus chères qu’en France métropolitaine en 2015)".
 

Une situation budgétaire risquée pour 35 000 ménages

Selon l’étude, à La Réunion, trois ménages endettés sur dix consacrent chaque mois plus de 30 % de leurs revenus au remboursement de leur emprunt, soit 35 000 ménages qui sont dans une situation budgétaire risquée. "Un taux d’endettement élevé accroit le risque de basculer dans une situation de surendettement, c’est-à-dire d’être dans l’impossibilité de faire face à ses dettes. À La Réunion, un millier de dossiers ont été traités par la Commission de surendettement en 2018", rappelle l’IEDOM.

Regardez le témoignage d’Elodie sur l’engrenage de l’endettement : 

La reprise économique relance le crédit depuis 2015

L’endettement des Réunionnais suit aussi l’évolution de la conjoncture économique de l’île, remarque l’étude. Les Réunionnais ont eu tendance à moins s’endetter après la crise de 2009. Depuis 2015, l’endettement des ménages est reparti à la hausse, stimulé par le retour de la croissance économique. Le marché du crédit bénéficie aussi de taux d’intérêt historiquement bas.
 
endettement
©CEROM Réunion

 
Publicité