Quelle place pour les musulmans de La Réunion dans le Forum de l'Islam de France ?

religion
La Réunion: 2.000 musulmans prient en plein air pour la fin du ramadan
©RICHARD BOUHET / AFP
Le Conseil français du culte musulman vient d'être remplacé par le FORIF, le Forum de l'Islam de France. Et à La Réunion, les musulmans se demandent quelle sera leur place au sein de ce nouvel organe de dialogue avec l'Etat.

Instance représentative du culte musulman à La Réunion depuis 2003, le Conseil régional du culte musulman (CRCM) a toujours été l'interlocuteur de référence des pouvoirs publics en la matière.

Mais un mois après la création du FORIF, le Forum de l'Islam de France qui a remplacé le Conseil français du culte musulman, le président Nazir Patel s'interroge sur l'avenir et surtout la place de l'association cultuelle réunionnaise dans ce nouveau mode de dialogue entre l'Etat et les musulmans.

Revoir l'interview de Nazir Patel sur Réunion La 1ère :

Nazir Patel, président du conseil régional du culte musulman, invité du Journal

Rencontre au ministère de l'Intérieur

Ce dialogue a été toujours été bon à La Réunion, et le CRCM revendique qu'il a toujours réussi à faire valoir les spécificités locales. Mais il estime que le Conseil français du culte musulman s'est en revanche décrédibilisé au fil des années.

Alors comment vont désormais se passer les choses avec cette nouvelle instance du FORIF? C'est la question que se pose le CRCM. "L'enjeu est simple pour nous à La Réunion : comment faire évoluer notre instance de représentation afin de continuer à agir unitairement pour préserver nos acquis ?", résume Nazir Patel. L'enjeu c'est donc aussi de rester l'interlocuteur privilégié des pouvoirs publics à La Réunion.

Inquiétude et questionnement

Sur le site officiel du FORIF, on peut lire que toute association dont l'action est reconnue dans le domaine du culte musulman est susceptible de participer aux discussions du FORIF, que ce soit autour du préfet ou bien dans le cadre des groupes de travail.

Toujours est-il que le sujet suscite de l'inquiétude au sein du CRCM dont l'objectif est de "préserver notre façon de vivre notre foi sur notre île dans un cadre stable et crédible".

Nazir Patel précise avoir été reçu dernièrement au ministère de l'Intérieur, avec son premier vice-président Houssen Amode ainsi qu'Igbal Ingar, le président de la Grande mosquée de Saint-Denis

La question a ainsi pu être abordée et les représentants du CRCM indiquent avoir à nouveau réaffirmé "la singularité de La Réunion, distincte de la situation métropolitaine".