Qui sont les favoris du Grand Raid 2018 ?

trail
François D'Haene, Antoine Guillon et Benoît Girondel.
François D'Haene, Antoine Guillon et Benoît Girondel. ©IMAZ PRESS / REUNION LA 1ERE
D’après les spécialistes, ils sont trois capables de franchir la ligne d’arrivée de la Diagonale des Fous en moins de 23 heures. François D’Haene, Antoine Guillon et Benoît Girondel sont les favoris du Grand Raid 2018. Leurs portraits.

François D’Haene

Né en 1985 à Lille, François D'Haene est le triple vainqueur du Grand Raid : 2013, 2014 et 2016. Cette année, il participe pour la cinquième fois à la Diagonale des Fous. Il est considéré comme le meilleur traileur français, numéro 6 mondial en ultra-trail.

Recordman de l'Ultra-trail du Mont Blanc (UTMB) en 2017, le Français revient sur les pentes de La Réunion après une saison de compétitions en Chine, en France et aux Etats-Unis, et deux projets personnels dans les Alpes. Mardi 9 octobre, il s’est confié au journal l’Equipe :
 

"Ce qui me plaît beaucoup c'est que l'on ne sait jamais à quelle sauce nous allons être mangés ! Chaque fois il faut se réadapter, chaque fois les éléments sont différents et le corps réagit différemment. C'est donc une nouvelle aventure excitante à chaque fois et c'est vraiment ce que je recherche dans mes compétitions d'ultra-trails. La technicité du parcours, les conditions météo changeantes tout au long de la course et le dénivelé très cassant en font un des ultra-trails les plus durs".


Passionné de la montagne et producteur de vin dans le Rhône, François D'Haene a bien l’intention de continuer à enchaîner les exploits.

Regardez son portrait :
©Outremer la 1ère

 

Antoine Guillon

Petit par la taille, mais grand par le talent. Antoine Guillon avale les kilomètres comme personne. A 48 ans, l’Occitan est un fidèle du Grand Raid. Il participe cette année à sa douzième diagonale d’affilée. En onze participations, il a terminé six fois sur le podium. En 2015, il monte même sur la première marche et remporte le Grand Raid. L’an dernier, il termine deuxième. Arrivé à La Réunion la semaine dernière, Antoine Guillon est prêt à en découdre :
 

Ici, on vient chercher le dépassement de soi, mais aussi la fête, l’engouement particulier et la beauté des paysages de cette île. Chaque année, j’aime retrouver tout ça. Je vais donner le maximum, ça m’amuse, mais c’est aussi du gros challenge à relever. Il y a un mélange d’excitation et d’envie. 


Discret, mais efficace dans les sentiers, Antoine Guillon remonte tous ceux qui abandonnent ou explosent dans les montées de la course. Il est toujours impressionnant de régularité.

Enfant, il aimait déjà les longues balades et les efforts solitaires en nature. En 2002, il fait son premier trail : la Grande Course des Templier. Les échanges avec les autres coureurs, les différentes phases physiques et mentales à gérer : très vite, il est piqué par la passion du trail. À 48 ans, il ne cesse de progresser et ne se voit pas arrêter si tôt.

Regardez son portrait :
©reunion
 
 

Benoît Girondel

L’an dernier, il a écrit la plus belle ligne de son jeune palmarès. En 2017, Benoît Girondel remporte pour la première fois le Grand Raid en s’imposant devant Antoine Guillon et Guillaume Beauxis.

Pourtant, au départ de la Diagonale des fous à Saint-Pierre, l’Isérois de 31 ans n’était pas le favori de la course. En s’imposant, le traileur a tenu tête à des adversaires de taille, des sentiers compliqués et des conditions météorologiques difficiles. Après trois participations au Grand Raid, le coureur de la team Asics Trail réussit l’exploit et remporte "la course de ses rêves". Que représente le Grand Raid pour lui ?
 

Cette course me fait me lever le matin, j’y pense durant tous mes entraînements. Cette année, j’ai passé beaucoup de temps dans les montages de la Drôme pour m’entraîner.


Originaire de la Drôme, Benoît Girondel a commencé son parcours sportif en tant que cycliste sur route de haut niveau. En 2011, il décide de se mettre à la course avant de se spécialiser dans les montagnes et l’Ultra-trail. Depuis ses débuts dans la discipline, il avait remporté l’Endurance Trail des Templiers, en 2014 et 2016, sur un parcours de 100 km.

Regardez son portrait :
©reunion
Les Outre-mer en continu
Accéder au live