réunion
info locale

Rachat de Vindémia par Hayot : l’Autorité de la concurrence envoie des rapporteurs à La Réunion

économie
Jumbo / rachat Vindémia
©IMAZ PRESS
Face au rachat de Vindémia par le Groupe Bernard Hayot, l’Autorité de la concurrence annonce, ce mercredi 9 octobre, qu’elle envoie des rapporteurs, début novembre, à La Réunion "par anticipation, et compte tenu de l'importance de cette opération". Explications.
L’autorité de la concurrence annonce qu’elle envoie des rapporteurs à La Réunion, au début du mois de novembre. Cette décision fait suite aux inquiétudes soulevées par la population, les élus et les acteurs économiques locaux depuis que le Groupe Bernard Hayot a annoncé son intention de racheter Vindémia.
 

Contrôle des concentrations

"Si, à ce jour, aucun dossier de notification de l'opération n'a été présenté à l'Autorité, l'opération devra être étudiée par l'Autorité de la concurrence, au titre du contrôle des concentrations", écrit l’autorité de la concurrence, dans un communiqué publié ce mercredi 9 octobre.

Le 22 juillet, le Groupe Bernard Hayot (GBH) avait annoncé avoir signé un accord en vue de l'acquisition de la société Vindémia, qui regroupe les filiales du groupe Casino (Jumbo, Score, Vival…) à La Réunion, Mayotte, Madagascar et Maurice.
 

La plus grosse opération de fusion-acquisition

L’autorité de la concurrence explique que :
 

Par anticipation, et compte tenu de l'importance de cette opération, qui constitue à ce jour la plus grosse opération de fusion-acquisition, en termes de chiffre d'affaires, jamais examinée par l'Autorité en outremer, l'Autorité se rendra sur place, au début du mois de novembre 2019, afin d'auditionner les opérateurs économiques et les acteurs concernés par cette concentration.


L’autorité a l’intention de "rencontrer des représentants de l'Observatoire des Prix des Marges et des Revenus (OPMR), de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Dieccte), de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI), ainsi que les principaux concurrents distributeurs et fournisseurs des parties et les représentants d'associations de consommateurs".
 
Publicité