réunion
info locale

Rachel Ajorque participe à la magie de Doctor Strange ou de Captain América

cinéma
Rachel Ajorque
©Rachel Ajorque
Doctor Strange, un super héro, magicien qui a besoin de l’aide des effets spéciaux pour prendre vie. Une tâche qui incombe à Luma Pictures en Australie. Parmi les sorciers de la 3D, la Réunionnaise Rachel Ajorque. 
Doctor Strange, le dernier né de Marvel, sort sur les grands écrans du monde entier. La Réunion ne va pas être épargnée par l’arrivée de ce héro des Comics-Book.
Hier, seules les bandes dessinées permettaient aux personnages imaginaires de posséder des pouvoirs improbables. Aujourd’hui, le 7ème art les extraits du papier glacé et leur donne vie.
Une gageure impensable il y a 20 ans, mais qui est devenue le quotidien de dizaines de spécialistes de la 3D.
Parmi eux, Rachel Ajorque ! Après un BAC SI au Tampon, elle s’envole vers Montpellier pour étudier l’ArtFx. Là pendant trois ans, elle se consacre à l’apprentissage de sa passion. Dessin, photographie, photoshop, 2D puis la modelisation, le lighting, rendu, FX, animation : « En troisième année », précise-t-elle, « j’ai choisi de me spécialiser dans les effets naturels de l’eau, du feu, des explosions, de la fumée, des destructions etc… ». C’est également en dernière années que les étudiants réalisent un film qui sera noté par un jury d’expert des différents studios : "« les « jurés », qui ont visonné mon travail avaient participé à Moi, moche et méchant, Avengers, Pirate des Caraîbes ou Transformers… ".
 
De Vancouver à Melbourne
 
Le diplôme enfin en poche, Rachel Ajorque est employée par MPC à Vancouver en tant que FX artist où elle travaille sur Chaire de poule, Monster Truck et The Finest Hour. Forte de cette expérience, elle postule à Luma Picture en Australie. C’est au sein de cette société qui à des antennes aux Etats-Unis qu’elle collabore avec tous les autres artistes de la société à Doctor Strange, le dernier blockbuster de Marvel. Rien d’exceptionnel pour la jeune femme qui avait déjà signé quelques scènes explosives de Captain América Civil War.
Rachel Ajorque nous livre un petit scoop : « on s’est occupé de la séquence d’ouverture à Londres lorsqu’ils se battent sur les immeubles qui bougent et vers la fin dans la Dark Dimension ou Doctor Strange rencontre Dormammu ». Une autre manière de regarder le film !
Puis si les super héros ce n’est pas trop votre truc, ne désespérez pas, elle collabore en ce moment à Underworld 5.Une autre occasion de lire le générique d’un film et de voir apparaître le nom de Rachel Ajorque…
Doctor Strange
©Capture d'écran Marvel
La Réunion en 4 D dans l’âme
 
Le cinéma, la 3D c’est formidable, mais Rachel concède que La Réunion lui manque. Son île, son soleil, sa famille, les couleurs, les odeurs, un samoussas ici, un rougail là-bas, des flamboyants au détour d’une route…
Luma Pictures est une petite structure à l’échelle du cinéma mondial quelques centaines d’employés à Melbourne. Une société qui offre le petit déjeuner à ses employés le matin, organise des animations, des soirées et emmène ses collaborateurs aux Fidji au mois de Novembre… : « Je travaille avec des Néo-Zélandais, des Brésiliens, des américains et des Italiens entre autre… ». En revanche elle reconnait que comme c’est une passion, elle travaille beaucoup et n’a pas encore eu le temps de rencontrer les autres Réunionnais installés à Melbourne… Peut-être avant le prochain film…

 

Publicité