Rachid Sahari à nouveau devant la cour d’Assises pour viol sur conjoint avec torture et actes de barbarie

justice
Cour d'assises de saint-denis
La cour d'assises de Saint-Denis. ©Imaz Press
C’est un dossier de violences conjugales hors du commun. Ce mercredi 6 octobre, Rachid Sahari est pour la troisième fois devant la cour d’Assises. Il comparait pour viol sur conjoint avec torture et actes de barbarie. Le verdict est attendu vendredi.

Depuis 2017, Rachid Sahari se retrouve pour la troisième fois dans le box des accusés de la cour d’Assises. En 2019, Rachid Sahari avait fait un pourvoi en cassation, la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français.

30 ans, puis 25 ans de réclusion criminelle

Condamné à 30 ans de réclusion criminelle en première instance, puis à 25 ans en appel, l’homme de 47 ans n’était toujours pas satisfait de ce verdict. La cour de cassation, qui ne juge pas le fond mais la forme, a donc cassé le verdict.

Viol sur conjoint avec torture et actes de barbarie

Rachid Sahari comparaît pour viol sur conjoint avec torture et actes de barbarie. Ce nouveau procès est une souffrance rajoutée à la souffrance pour la victime qui pensait être sortie de son calvaire.

Delphine Sibieta a dû refaire le voyage de métropole pour La Réunion pour affronter une nouvelle fois son bourreau. Pendant trois jours, elle va être replongée dans tous ses souvenirs les plus douloureux.

Huit ans de violences

Poignard, radiateur électrique, lampe : pendant huit ans, Rachid Sahari a utilisé tout ce qui lui passait sous la main pour frapper sa compagne. Des coups infligés régulièrement.

D’ailleurs, le médecin légiste a relevé des plaies aux oreilles, des ecchymoses à l’œil, des cicatrices sur tout le corps par armes blanches, ou encore une incisive en moins après un coup donné avec une planche.

Verdict vendredi

La jeune femme vivait sous l’emprise du père de ses enfants. Depuis le début, Rachid Sahari, lui, nie farouchement les faits qui lui sont reprochés.

En 2017 et en 2019, il s’était montré arrogant. Quelle sera son attitude lors de cette nouvelle audience ? Le verdict est attendu pour vendredi. Rachid Sahari encourt la réclusion criminelle à perpétuité.