La région Réunion inaugure son premier pôle d'échange multimodal à Sainte-marie

transports
le pole d'échange multimodal de Duparc à Sainte-Marie
le pole d'échange multimodal de Duparc à Sainte-Marie ©Jean-Paul Mélade
En pleine semaine de la mobilité la région Réunion ouvre au public sa première gare routière multi-transports le mercredi 19 septembre. Elle permettra au voyageur de se déplacer en utilisant plusieurs modes de transport avant d'arriver à sa destination finale. Deux autres pôles de ce type suivront.

Le pôle d'échange multimodal (P.E.M.) se trouve en bordure est de la zone aéroportuaire Pierre Lagourgue à Sainte-Marie, face à la zone commerciale de Duparc.

Le pôle multimodal : mode d'emploi

Le voyageur trouvera à sa disposition huit quais : quatre dédiés aux bus de Citalis et quatre autres pour la société Car Jaune. Sur les quais et aux extrémités de la gare se trouvent affiches et panneaux à message variable, pour informer les voyageurs.

Quand il arrive ou débarque au pôle, le voyageur a la possibilité de garer ou de reprendre sa voiture, son vélo ou son deux-roues sur le parking, gratuit pendant 24h uniquement. Au-delà, il lui en coûtera 30 euros par tranche de 24h.
 
de larges quais pour les bus et les passagers. Affichage sur panneaux a message variable
Sur les larges quais les passagers peuvent lire les informations affichées sur les écrans. ©Jean-Paul Mélade

Les premiers bus des deux sociétés de transport de voyageurs arrivent à Duparc vers 5h15 et déposent leurs passagers, soit au terminus de Saint-Denis ou à ceux de Saint-André ou Saint-benoît.
 

Un hic actuellement la sécurité

La gare est surveillée par un vigile entre 17h et 20h30, mais pas le matin entre 5h et 6h, heure à laquelle arrive le personnel de la collectivité. Quinze caméras sont disposées sur le site.
 
Au petit matin les quais sont parfois vides
Au petit matin les quais sont parfois vides ©Jean-Paul Mélade

Les personnes âgées et les femmes seules craignent pour leur sécurité avec le passage de coureurs ou de marcheurs tôt avant l'aube.
 

Sabrina craint pour sa sécurité le matin


Du personnel devrait venir renforcer les deux employées actuelles de la région Réunion, pour aider les voyageurs désorientés à trouver le bon quai.