Régionales 2021 : Philippe Cadet présente son "projet réunionnais"

élections 2021
Présentation de la liste "Le Projet Réunionnais" pour les régionales 2021
©Indranie Pétiaye

Candidat aux Régionales, Philippe Cadet a présenté sa liste "Le projet réunionnais" ce mardi 18 mai. Il s’était fait connaître il y quelques années pour avoir théorisé et dénoncé "le grand remplacement", selon lui, des Réunionnais par les métropolitains.

Philippe Cadet est l’un des onze candidats aux élections régionales de juin prochain, à La Réunion. Le prétendant au fauteuil de la Pyramide inversé a présenté sa liste et les grands axes de son "projet réunionnais" ce mardi 18 mai.

A ses côtés, l’artiste Richard Riani qui a finalement renoncé à présenter sa propre liste. Pour Philippe Cadet, "le système est aujourd’hui à bout de souffle". Il pointe en premier lieu la problématique de l’emploi.

Philippe Cadet enseignant homme politique grand remplacement
©Indranie Pétiaye

Agir contre le chômage des jeunes

"Nous avons aujourd’hui 30% de chômage à La Réunion, dont 10 000 de nos jeunes. Je constate que les hommes politiques, actuellement, ne font pas grand-chose mais nous nous allons assumer nos responsabilités !", promet-il.

Celui qui est à l’origine de la "théorie" du "grand remplacement" des Réunionnais par les métropolitains dans le département confirme qu’il va à nouveau défendre la préférence régionale. "Pourquoi envoyer 2 000 réunionnais travailler ailleurs quand il y a 6 000 postes disponibles ici ?", questionne-t-il.

Préférence régionale et développement endogène

Ce militant identitaire, qui enseigne aussi l’économie et le droit, se défend pour autant d’être raciste. "Nous voulons rassembler les Réunionnais. Quand nous sommes au chômage, il n'y a ni chômeur de Droite, ni chômeur de Gauche, mais des chômeurs réunionnais", défend-il encore.

Le candidat prône le changement d'ici l’horizon 2040. Et entend "réaliser le développement endogène de La Réunion", "aller dans le maximum d'autosuffisance dans le maximum de secteurs : alimentaire, énergétique, professionnel" ou encore "bâtir une véritable économie" avec un "vrai système bancaire régional".

Le syndicaliste Georges Arhiman sur sa liste

Si les précédentes régionales s’étaient caractérisées par la présence de plusieurs petites listes, cette année, celle de Philippe Cadet qui est la seule liste citoyenne.

Sur sa liste, on retrouve également, Georges Arhiman, le président des "Réunionnais émancipés". "Les politiques de La Réunion considèrent les Réunionnais comme des abrutis. Je ne fais pas de la politique politicienne", promet ce colistier haut en couleur.

On y retrouve également des chefs d'entreprise, des universitaires, un ingénieur des mines, un pasteur ou encore le syndicaliste Éric Marcely.