Réhabilitation de l'usine de potabilisation à Bois de Nèfles

environnement
Usine de potabilisation de l'eau à Bois de Nèfles
Une nouvelle station de potabilisation de l'eau inaugurée à Bis de Nèfles. Elle traite jusqu'à 1200 mètres cube par jour et alimente 5700 habitants. ©Daniel Fontaine
Une nouvelle usine de potabilisation de l'eau a été inaugurée ce jeudi à Bois de Nèfles. Elle est capable de traiter 1200 mètres cube d'eau par eau par jour et d'alimenter les habitants de ce quartier des hauts de Saint-Denis

Cette station chargée de potabiliser les eaux brutes du secteur de Bois de Nèfles est située au pied du Pic Adam dans les hauts de Saint-Denis. Elle a été inaugurée ce jeudi, dans le cadre du contrat de progrès de la CINOR établi lors de la conférence régionale des acteurs de l'eau.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Bois de Nèfles : l'eau plus propre pour 6000 abonnés

L'usine est en mesure de traiter jusqu'à 1200 mètres cube d'eaux brutes par jour et d'alimenter 5 700 habitants. Elle est dotée aujourd'hui d'une filière de traitement des boues alors que ce n'était pas le cas auparavant.

Inauguration de la station de potabilisation de Bois de Nèfles
De l'eau potable au robinet pour les 5700 habitants du secteur de Bois de Nèfles. ©Daniel Fontaine

La nouvelle station qui double sa capacité de production permet de répondre aux besoins croissants du secteur de Bois de Nèfles. Il a fallu trois ans de travaux et 2,8 millions d'investissements pour la réhabiliter. Le chantier a été co-financé par l'Europe à hauteur de 1,3 millions d'euros et 200 000 euros par la Région Réunion.

42 millions d'euros pour améliorer la qualité de l'eau sur le territoire de la CINOR

42 millions d'euros, c'est le montant des investissements prévus dans les prochaines années pour améliorer la qualité de l'eau sur le territoire de la CINOR. La construction de stations de potabilisation est prévue sur les secteurs de Sainte-Clotilde à Saint-Denis et de Monté-Sano à Sainte-Marie. 

Enfin, les réseaux d'assainissement les plus vétustes seront réhabilités pour lutter contre la pollution des sols et des milieux naturels et limiter les casses de voiries. Un vaste programme prévu pour la période 2022-2026.