Renforcement des contrôles des motifs impérieux à La Réunion : quelles démarches effectuer pour voyager ? Et à partir de quand ?

coronavirus
Des tests de dépistages du coronavirus sont réalisés à l'aéroport de Gillot, à La Réunion.
Des tests de dépistage du coronavirus sont réalisés à l'aéroport de Gillot, à La Réunion. ©Imaz Press

Face à la dégradation de la situation sanitaire à La Réunion et la multiplication des cas de variants du Covid-19, le préfet de La Réunion renforce les contrôles des motifs impérieux dès le 3 mars entre l’île et l’Hexagone. Quelles démarches effectuer ? A partir de quand ? Le point ici.

Face à la dégradation continue de la situation épidémique et à la multiplication des cas de variants, Jacques Billant, préfet de La Réunion, a annoncé, jeudi 18 février, le renforcement des contrôles des motifs impérieux. Les voyageurs auront désormais de nouvelles démarches à effectuer. 

Dès le 3 mars entre La Réunion et l’Hexagone

De nouvelles modalités seront mises en place pour tous les voyageurs à compter du 3 mars pour les vols entre La Réunion et l’Hexagone, dans les deux sens.

Les voyageurs devront déposer une demande en ligne pour prendre l’avion, auprès de la préfecture, au minimum six jours avant leur départ. Les démarches seront effectuées à partir de la plateforme "MesDémarchesSimplifiées" qui sera activée le 20 février prochain.

Les passagers de ces vols entre La Réunion et l’Hexagone pourront déposer leur demande à compter du lundi 22 février sur la plateforme "MesDémarchesSimplifiées. Les avis seront rendus au plus tard le 1er mars.

Dès le 27 février entre La Réunion et Mayotte

Ces nouvelles modalités seront mises en place pour tous les voyageurs en provenance de La Réunion et à destination de Mayotte à partir du 27 février, date du premier vol concerné. Les passagers de ces vols pourront déposer leur demande à compter du lundi 22 février sur "MesDémarchesSimplifiées". Les avis seront rendus au plus tard le 25 février pour les vols du 27.

Détail des démarches à effectuer

Les modalités de déplacement à destination ou en provenance de La Réunion sont les suivantes :

1-      Les voyageurs doivent renseigner un formulaire de demande sur la plateforme   « MesDémarchesSimplifiées » au plus tard 6 jours avant le vol (lien).

2-  Un récépissé est adressé en retour.

3- La demande de déplacement est instruite et les pièces justificatives vérifiées. La préfecture peut notifier un avis favorable ou défavorable au déplacement. Sans retour dans les 48 heures qui précédent le vol, l’avis est considéré favorable.

4- A l’embarquement, les voyageurs doivent présenter :

-          l’avis émis par la préfecture ou à défaut le récépissé de la demande,

-          les justificatifs du motif impérieux de déplacement,

-          la fiche de contact-tracing,

-          le résultat négatif d’un test RT-PCR réalisé dans les 72 heures avant embarquement,

-          l’attestation précisant l’absence de symptômes et l’engagement sur l’honneur à réaliser une septaine et un test RT-PCR à J+7.

La liste des passagers autorisés à embarquer sera communiquée aux compagnies aériennes qui refuseront systématiquement l’embarquement des passagers n’ayant pas réalisé les démarches ou pour lesquels un avis négatif aurait été émis. Les situations d’urgence telles que les déplacements pour motif médical ou pour le décès d’un proche feront l’objet d’une procédure accélérée.

Cliquez ici pour aller plus loin : Foire aux questions voyageurs de la préfecture.

Une équipe dédiée à la vérification des motifs impérieux

Ces nouvelles mesures doivent permettre « de limiter les déplacements de population au strict nécessaire, assure la préfecture de La Réunion. Limiter la circulation des personnes, c’est limiter la circulation du virus et de ses variants ».

Pour pouvoir vérifier tous ces motifs impérieux, une Cellule Voyageur est mise en place à la préfecture. Elle est composée d’agents de la préfecture travaillant 7 jours sur 7.

  • Sa mission est d’analyser les demandes déposées sur la plateforme "MesDémarchesSimplifiées" afin de :
  • contrôler les motifs impérieux des passagers à destination de Mayotte et de ceux en provenance et à destination de la métropole,
  • accompagner les usagers dans leur démarche,
  • vérifier l’authenticité des justificatifs en appelant le cas échéant l’employeur, le professionnel de santé ou toute autre personne attestant du motif impérieux de déplacement.

La préfecture précise que "des experts de la police aux frontières appuient le travail de cette cellule".  La Cellule Voyageur de Mayotte étudie aussi les motifs impérieux des passagers à destination de La Réunion depuis Mayotte.